Netflix va mobiliser 2 milliards de dollars pour financer des dépenses en contenu

CRUMPE

Netflix, qui brûle des tonnes d’argent avec un budget de contenu estimé à 15 milliards de dollars pour 2019, augmente encore son endettement.

Lundi 21 octobre, Netflix a annoncé son intention d’offrir (enfin, d’investir en contenu) un emprunt principal d’un montant en capital d’environ 2 milliards de dollars, libellé en dollars américains et en euros.

Au 30 septembre, Netflix avait annoncé un endettement de 12,43 milliards USD, contre 10,36 milliards USD à la fin de 2018.

Netflix continue de dépenser des milliards de dollars en programmation, alors qu’il fait face à une vague de nouveaux concurrents du secteur du streaming, notamment Disney, Apple, WarnerMedia et NBCUniversal. Netflix a besoin de ces fonds pour couvrir un budget de contenu estimé à 15 milliards de dollars en 2019. La semaine dernière, en annonçant ses résultats du troisième trimestre 2019, Netflix a déclaré aux investisseurs qu’il envisageait de contracter d’avantage de dettes. Pour l’année 2019, le geant du streaming s’attend à un flux de trésorerie disponible négatif de 3,5 milliards USD (contre 3,0 milliards USD l’année précédente).


Articles récents


«Grâce à notre base de revenus en croissance rapide et à nos marges d’exploitation en croissance, nous pourrons financer davantage de nos dépenses en contenu en interne», a déclaré la société aux actionnaires dans sa lettre du 16 octobre. «Alors que nous progressons lentement vers [des flux de trésorerie disponibles] positifs, notre plan est de continuer à utiliser le marché des titres à rendement élevé dans l’intervalle pour financer nos besoins en investissement.»

À ce jour, Netflix n’a remboursé aucun montant important de sa dette à long terme. Elle a payé des intérêts débiteurs de 160,7 millions de dollars pour le troisième trimestre (environ 3,1% du chiffre d’affaires trimestriel), contre 108,9 millions de dollars (2,7% du chiffre d’affaires) pour la période correspondante de l’exercice précédent.

Pour le troisième trimestre de 2019, Netflix a enregistré un chiffre d’affaires en hausse de 31% par rapport à l’année précédente et prédit une augmentation de 16,5% du revenu moyen par client (ARPU) de sa base de clients en streaming aux États-Unis.

En plus de la dette à long terme, Netflix a des obligations de dépenses en contenu hors bilan de milliards de dollars, dont la plupart sont dues au cours des trois prochaines années. Au 30 septembre 2019, la société avait des obligations de paiement de contenu de 19,1 milliards de dollars, dont 10,8 milliards ne figuraient pas dans ses bilans «car ils ne répondaient pas encore aux critères de comptabilisation des actifs». Selon Netflix, ils s’attendent en moyenne à ce que plus de 90% de ses contenus sous forme de contenu diffusé en continu et sous licence soient amortis dans les quatre ans suivant son premier mois de disponibilité sur le service.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*