YouTube lance des “Super Stickers” pour que les fans puissent payer les créateurs

Stickers
credit: cnet.com

YouTube a lancé mardi des “Super Stickers” payants dans 60 pays, offrant aux fans un nouveau moyen d’envoyer de l’argent aux créateurs qu’ils souhaitent soutenir. Il s’agit de la toute dernière gamme de fonctionnalités permettant aux créateurs de gagner de l’argent sur YouTube autrement que par la publicité.

Les autocollants, qui incluent de nouveaux personnages de cartoon, comme un hippopotame ou un renard levant les pouces, sont la dernière fonctionnalité payante parmi le drame persistant de la monétisation sur YouTube. L’énorme site vidéo de Google, qui compte 1,9 milliard d’utilisateurs mensuels, rembourse la plupart de ses revenus à ses créateurs en leur partageant les recettes publicitaires. Après que les annonceurs aient boycotté YouTube après une série de rapports indiquant que les annonces étaient diffusées parallèlement à des vidéos offensantes, YouTube a renforcé ses règles permettant aux utilisateurs de générer des revenus. Les créateurs mécontents l’ont appelé “Adpocalypse” (‘Ad’ pour publicité et rattaché à ‘Apocalypse’). Même des années plus tard, les règles plus strictes ont continué à déclencher des plaintes.

Les Super Stickers sont similaires aux Super Chats, une fonctionnalité payante qui permet aux fans de mettre en avant leurs messages dans un chat en direct ou lors d’une “première” vidéo. Les Super Stickers et les Super Chats sont disponibles pour certains créateurs âgés d’au moins 18 ans, ayant au moins 1 000 abonnés à une chaîne et déjà autorisés à gagner de l’argent sur leurs chaînes.

YouTube lance initialement huit packs d’autocollants, dont cinq animés, et propose des packs d’autocollants traduits en anglais, français, japonais, coréen et portugais. D’après nos sources il y aura plus d’autocollants dans les prochains mois.

Les Super Stickers ne sont pas disponibles sur les vidéos privées, non répertoriées ou à l’âge restreint, ni pour les vidéos avec le chat en direct désactivé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*