Comment vaincre votre dépendance aux réseaux sociaux, selon un thérapeute

réseaux sociaux

Qu’on les aime ou qu’on les déteste, les applications de réseaux sociaux telles que Facebook et Instagram ont profondément modifié notre façon de penser, de communiquer et de socialiser dans la société. Instagram commence même à changer certaines fonctionnalités (en masquant les “j’aime”, par exemple) en réponse à des études liant l’utilisation des médias sociaux à une augmentation du nombre de problèmes de santé mentale tels que l’anxiété et la dépression. Étant donné que les experts en santé mentale, les chercheurs et les autres professionnels s’inquiètent du fait que l’obsession de notre société par les réseaux sociaux pourrait causer plus de tort que nous ne l’avions imaginé, vous vous demandez peut-être si cela affecte votre propre santé mentale.

Maintenant que de plus en plus de personnes parlent des effets négatifs de l’utilisation excessive des réseaux sociaux, il est courant de voir des amis sur Instagram annoncer qu’ils font une “désintoxication” ou prennent une pause dans l’utilisation des applications pendant un certain temps. Mais quitter les médias sociaux (même pour quelques jours) est-il une bonne idée et peut-il vraiment vous aider à long terme?

Selon le Dr. Logan Jones, psychologue et fondateur de NYC Therapy + Wellness, cela dépend. Bien que prendre une pause sur les médias sociaux puisse être utile dans certains cas, selon Jones, il y a encore beaucoup à dire sur la raison pour laquelle vous prenez une pause.

Continuez votre lecture pour savoir pourquoi prendre une pause dans l’utilisation des réseaux sociaux ne suffira pas pour améliorer votre santé, et comment rendre votre utilisation des médias sociaux meilleure pour votre santé mentale.

réseaux sociaux

Pourquoi tout simplement quitter les réseaux sociaux ne suffira pas

Premièrement, il est important de garder à l’esprit que les réseaux sociaux sont littéralement addictifs. Tout comme un médicament, ils sont conçus pour déclencher des centres d’intérêt dans votre cerveau, comme chaque fois que vous recevez une notification de votre téléphone ou une notification d’une publication Instagram. Et c’est pourquoi tout simplement quitter les réseaux sociaux ne suffira pas.

“À un certain point, ces entreprises de réseaux sociaux savent exactement ce qu’elles font (du point de vue neurologique). Ce qu’elles font s’appelle le renforcement intermittent. C’est ce que les casinos font aussi avec les machines à sous et c’est la même chose avec le balayage sur Tinder ou lorsque vous êtes dans votre fil Instagram. La dépendance est la voie de la récompense.”, a déclaré Jones.

Au lieu de quitter totalement les réseaux sociaux, Jones recommande de prendre de petites mesures pour atténuer vos habitudes. “Je pense que prendre une décision radicale ne résoudra pas le problème. Commencez quelque part, réduisez quelques habitudes “, a déclaré Jones. Des exemples de petites étapes pour vous aider à rompre votre dépendance incluent la désactivation des notifications et l’utilisation d’une fonctionnalité de votre téléphone qui surveille le temps que vous passez sur les applications sociales.

Pour ma part, quelque chose que j’ai personnellement trouvé utile pour créer de meilleures limites autour de mon propre usage des réseaux sociaux est la mise en place de “délais” pour mon téléphone. À partir de 21 heures environ, je ne me connecterai plus sur les réseaux sociaux et je ne me reconnecterai plus avant 7h30 ou 8 heures le lendemain. Bien que je n’évite pas totalement de les utiliser, j’ai l’impression que ce laps de temps m’aide à me sentir beaucoup plus concentré et positif, et non réactif et distrait.

Considérez la raison pour laquelle vous vérifiez les notifications des réseaux sociaux

réseaux sociaux

Bien que vérifier les notifications de vos réseaux sociaux tout au long de la journée semble normal, c’est une habitude dont nous ne réalisons parfois pas qu’elle pourrait compenser pour autre chose. Selon Jones, les médias sociaux sont souvent utilisés pour échapper à un sentiment inconfortable d’ennui, de solitude ou à une autre émotion négative.

“La dépendance est tout ce que vous faites pour échapper à un sentiment qui a des conséquences néfastes sur votre vie. Ainsi, beaucoup de gens se tourneront vers les réseaux sociaux pour échapper à un sentiment d’ennui, de solitude, de perte de temps – tout sentiment auquel ils souhaitent échapper. Les conséquences néfastes sur votre vie de la dépendance aux réseaux sociaux sont que vous n’êtes pas présent et engagé dans votre vie “, a déclaré Jones. Pour vérifier, il vous suffit de regarder autour de vous la prochaine fois que vous dînez et il est probable que vous verrez certaines personnes entrain de regarder leur téléphone et ne pas se parler.

Les réseaux sociaux

En plus du manque d’engagement et de présence auprès de la famille, des amis et des collègues, M. Jones a déclaré que les médias sociaux suscitaient des sentiments d’envie, ce qui était également négatif pour la santé mentale. “Les gens affichent des versions filtrées de la vie, ce qui n’est pas sain, c’est très irréaliste”, a déclaré Jones.

Étant donné que les médias sociaux peuvent être une solution rapide ou facile pour éviter les sentiments négatifs, vous pouvez vous poser les questions suivantes afin d’évaluer ce que vous pourriez éviter et que vous devrez peut-être aborder d’une autre manière dans votre vie.

  • Qu’essayez-vous d’éviter ou pour quelle raison utilisez-vous les réseaux sociaux pour vous échapper?
  • Comment vous sentez-vous sur les réseaux sociaux? Vous comparez-vous aux autres ou les utilisez-vous pour juger les autres?
  • Faites-vous confiance aux réseaux sociaux pour l’estime de votre personne? (Si vous vous sentez bien dans votre peau lorsque vos publications ont suscité beaucoup de ‘J’aime’, cela pourrait être vous.)

Utilisez le renforcement positif pour créer de meilleures habitudes en ce qui concerne l’utilisation des réseaux sociaux

Comme l’a suggéré Jones, l’utilisation d’une application ou de la fonction du temps d’écran d’Apple sur votre téléphone est une bonne première étape pour mieux prendre conscience de votre utilisation des réseaux sociaux. Vous serez peut-être surpris du temps additionnel que vous pouvez passer en continuant à défiler sur Instagram. Selon Jones, il peut être utile d’évaluer cette période de temps additionnel et de l’occuper par quelque chose de plus positif et intentionnel (comme lire, faire de l’exercice ou passer du temps avec des amis dans la vraie vie).

Si vous décidez de remplir une partie votre temps passé sur les réseaux sociaux avec une nouvelle activité, comme par exemple la lecture, il faudra quelques semaines pour que la nouvelle habitude s’installe. Il est tout à fait normal de s’asseoir pour lire et d’avoir envie de passer un peu de temps sur les réseaux sociaux. Mais il est préférable de s’engager dans votre routine et d’essayer de ne pas la rompre pendant au moins trois à quatre semaines, selon Jones.

“Du point de vue comportemental, faire quelque chose pendant trois semaines ou au moins 21 jours vous permettra de créer une nouvelle habitude. Vous rebranchez réellement une certaine partie de votre cerveau lorsque vous l’essayez”, a déclaré Jones. Et Jones a déclaré qu’il était utile d’ajouter une activité positive au lieu de simplement vous dire à vous-même ou à d’autres que vous réduisez votre temps sur les médias sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*