La FCC dit qu’il n’y a aucune preuve que la 5G présente un risque pour la santé

Federal Communications Commission

La Federal Communications Commission a voté à l’unanimité cette semaine contre la modification des normes fédérales de sécurité des téléphones portables, même si certains ont soulevé des problèmes de santé concernant le déploiement de la technologie 5G. Après six ans d’examen de la question, la FCC a déclaré qu’elle n’avait trouvé aucune raison de modifier ses limites actuelles d’exposition aux fréquences radio.

“Après avoir examiné le vaste dossier soumis en réponse à cette enquête, nous ne trouvons aucune base appropriée et refusons donc de proposer des amendements à nos limites actuelles pour le moment”, a indiqué la commission dans un rapport mercredi.

Des inquiétudes ont été exprimées au sujet du lien possible entre les nouveaux réseaux sans fil 5G plus rapides et les problèmes de santé aux niveaux mondial et national. Plusieurs membres du Congrès ont contacté la FCC au sujet du lien possible. Des pays comme la Belgique et les Pays-Bas ont fait part de leurs préoccupations concernant les risques.

Les quatre principaux opérateurs américains ont passé la majeure partie de 2019 à mettre en place leurs réseaux 5G sur certains marchés américains. Vendredi, T-Mobile a lancé son réseau 5G aux Etats-unis, mais les premiers tests de vitesse ne montrent pas un énorme bond par rapport aux offres actuelles. Verizon prévoit d’avoir son service plus rapide dans 30 villes d’ici la fin de l’année. AT&T prévoit de permettre aux clients de cinq villes d’utiliser son réseau 5G plus tard en décembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*