La Russie va faire appel contre l’interdiction de quatre ans des grands événements sportifs pour délits de dopage

La Russie bannie des Jeux olympiques de 2020

La Russie fera appel de la décision d’interdiction du pays de participer à des compétitions sportives majeures pendant quatre ans, a annoncé jeudi l’agence russe antidopage (RUSADA).

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a prononcé l’interdiction en raison de l’échec de la RUSADA à coopérer pleinement lors des sondages sur le dopage dans le sport russe.
Si elle est confirmée, la décision empêcherait le pays de participer aux Jeux olympiques de 2020 à Tokyo et à la Coupe du monde de 2022 au Qatar, bien que la porte ait été laissée ouverte aux athlètes russes propres pour concourir comme neutres sans appartenance au pays.


Recommandé:


L’interdiction potentielle signifie également que la Russie pourrait ne pas être en mesure d’accueillir des joyaux sportifs.
Le Conseil de surveillance de la RUSADA s’est réuni pour délibérer sur la sanction de l’AMA et a annoncé jeudi qu’il allait faire appel auprès du Tribunal suisse d’arbitrage du sport (TAS).
“C’est injuste, ne correspond pas au bon sens et à la loi”, a déclaré jeudi le président Vladimir Poutine lors de sa conférence de presse internationale à Moscou.
Jonathan Taylor, le chef du comité de conformité de l’AMA qui a recommandé les sanctions, avait précédemment déclaré qu’il est “confiant” que la décision de l’AMA serait maintenue si la Russie faisait appel.

La sanction de l’AMA est liée aux incohérences dans les données extraites en janvier 2019 du laboratoire de Moscou au centre du rapport McLaren 2016, qui a mis au jour un réseau de dopage sportif généralisé et sophistiqué parrainé par l’État.
Les résultats ont conduit à des sanctions, notamment l’absence d’une équipe russe aux Jeux olympiques d’hiver de 2018 à Pyeongchang, certains athlètes éligibles étant contraints de concourir sous un drapeau neutre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*