Quelque chose que vous avez toujours pensé savoir sur la bière n’est pas vraiment vrai

bière

Tapoter sur les côtés ou sur le dessus d’une canette de bière est une tradition éprouvée qui prétendrait aider à calmer le flot de pétillement qui jaillit après son ouverture. Beaucoup de gens le font, peut-être juste par habitude, mais ça marche vraiment? La science a enfin la réponse.

Une équipe de scientifiques de l’Université du Danemark a mené une expérience en utilisant plus de 1 000 canettes de bière qui ont été commodément données par une compagnie de bière. Mais qui serait prêt à casser les sommets de plus de 1 000 canettes de bière? Des étudiants, bien sûr!

Pour l’expérience, les boîtes ont été pesées avec précision. Les bières ont ensuite été divisées en deux groupes. La moitié des boîtes a été placée dans un agitateur mécanique pendant deux minutes tandis que l’autre moitié a été laissée immobile. Ensuite, un groupe d’étudiants bénévoles a été invité à taper trois fois sur leurs boîtes avant de les ouvrir, tandis que l’autre groupe a été invité à ouvrir les boîtes telles quelles.

Après que toutes les centaines de bières aient été ouvertes, les chercheurs ont à nouveau pesé les boîtes pour déterminer la quantité de contenu qui s’est échappée pendant le processus d’ouverture. C’était beaucoup de travail, mais c’est une science sérieuse ici.

Le résultat final? Il s’avère que taper sur une boîte avant de l’ouvrir ne fait littéralement rien. Cela n’empêche pas la bière de se perdre pendant le processus d’ouverture, que la canette ait été préalablement secouée ou non.

Les chercheurs notent qu’il peut y avoir un moyen de minimiser la perte de bière lors de l’ouverture d’une canette qui a été secouée, mais ce n’est pas exactement un «hack». Il vous suffit simplement «d’attendre que les bulles se déposent avant d’ouvrir la canette».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*