Cardiff entame une action en justice pour le transfert de la tragique Sala


Londres (AFP) – Cardiff City a déposé une plainte auprès d’un tribunal français pour “bien comprendre” les événements entourant le décès par accident d’avion d’Emiliano Sala, a annoncé mardi le club du championnat à l’AFP.

L’Argentin Sala a été tué il y a un peu plus d’un an lorsque le petit avion l’emmenant rejoindre Cardiff après avoir été acheté du côté français de Nantes pour 15 millions de livres sterling (19,5 millions de dollars, 17,6 millions d’euros) s’est écrasé au large de l’île anglo-normande de Guernesey.

Dans un communiqué, un porte-parole de Cardiff a déclaré à l’AFP avoir mené sa propre enquête sur le décès du jeune homme de 28 ans et présenter ses conclusions au parquet de Nantes.

Leur action visait également à répondre “aux questions plus larges qui ont été mises en évidence dans cette affaire, concernant spécifiquement l’utilisation de vols illégaux dans l’industrie du football et le rôle des intermédiaires dans les transferts de joueurs”, a déclaré le porte-parole.

“À la suite de notre enquête, nous pensons qu’il existe des preuves suffisantes d’actes répréhensibles qui nécessitent une enquête par les autorités françaises des responsables de l’organisation du transfert au nom du FC Nantes et de l’organisation du vol condamné.”

Les circonstances de l’accident sont troubles et la suite a vu un différend amer entre le club de Ligue 1 Nantes et Cardiff, en particulier sur le paiement des frais de transfert.

Il y avait des questions sur la pertinence de l’avion, les qualifications du pilote de 59 ans, David Ibbotson et la décision d’embaucher les deux.

Le vol a été organisé par un autre pilote, David Henderson, à la demande des agents de football Willie McKay et de son fils Mark, qui représentaient Nantes.

En septembre, l’instance dirigeante mondiale du football, la FIFA, a ordonné à Cardiff de payer le premier versement de six millions d’euros des frais de transfert. Mais le club gallois a porté l’affaire devant le tribunal arbitral du sport, dont la décision n’est attendue qu’en juin.

Mardi, les représentants légaux de Cardiff ont déclaré qu’ils voulaient en savoir plus sur le rôle de Nantes dans l’organisation du vol mortel.

Une source nantaise a déclaré à l’AFP qu’elle était “étonnée” des actions de Cardiff, critiquant le club gallois pour “avoir exploité la tragédie et fuir ses responsabilités”.

Le club avait rendu un hommage émotionnel à l’attaquant avant leur défaite 1-0 à domicile à Bordeaux ce week-end.

“Nous sommes indignés par cette nouvelle offensive médiatique quelques jours seulement après les commémorations de Sala”, a ajouté la source.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*