Diggins-Smith a de nouvelles perspectives après la naissance de son fils



NEW YORK (AP) – La vision de Skylar Diggins-Smith sur la vie a changé après la naissance de son fils au printemps dernier. ” C’est différent dans ma façon d’aborder tout. Je ne le vois pas comme si c’était un travail ”, a déclaré vendredi le gardien des Dallas Wings à l’Associated Press. ” C’est la meilleure sensation au monde. Je le regarde et ne peux pas croire que c’est réel ou qu’il est à nous. J’ai un grand partenaire dans le crime (dans mon mari). C’est vraiment un super bébé. Je ne veux pas passer de temps loin de lui. Cela met tout en perspective. Rien n’est si mal quand je rentre chez moi et que je vois mon fils et mon mari. Voilà mon héritage. Il me regarde si je l’amène aux séances d’entraînement. Il me regardera m’entraîner et me tiendra pour responsable d’être le meilleur que je peux être pour être un bon exemple. ” Diggins-Smith aura son fils avec elle pendant qu’elle jouera avec l’équipe nationale de basket-ball féminine américaine pendant les quatre matchs tournée d’exposition universitaire qui commence samedi contre le n ° 3 Stanford. Ce sera sa première action de jeu depuis plus d’un an. Il ira également en Argentine avec sa maman pour le tournoi de la FIBA ​​plus tard ce mois-ci. »Il sera toujours avec moi. Nous sommes attachés à la hanche ”, a-t-elle déclaré. «Nous n’avons pas de baby-sitters et de nounous. Ce n’est pas son premier road show. Il a son passeport et tout. ” Diggins-Smith a raté toute la saison dernière en se remettant en forme. La quadruple étoile a également déclaré qu’elle souffrait de dépression post-partum. “” J’ai été ouverte sur mes difficultés “”, a-t-elle déclaré. ” Nous pouvons faire mieux dans la WNBA pour fournir des ressources aux mères. Il y a des ressources dont nous avons besoin en tant que mamans. J’ai eu des moments difficiles quand je suis revenu avec une dépression post-partum, une anxiété de séparation. Vous pompez, vous faites tout. Si j’avais un travail qui commençait à 11 heures, je pourrais alors pointer. Pratique, rééducation. C’était beaucoup pour moi de gérer mon absence. ” Diggins-Smith a sonné sur les réseaux sociaux le mois dernier à propos de certaines de ses frustrations et de son manque de soutien. Elle a également déclaré qu’elle avait joué toute la saison 2018 enceinte. Le diplômé de 29 ans de Notre-Dame a déclaré qu’en dépit d’avoir reçu une réponse négative à ses commentaires, elle ne regrettait pas de s’être exprimée et était heureuse que la conversation ait commencé. peut faire un meilleur travail dans toutes les industries en aidant les mamans qui travaillent ”, a-t-elle déclaré. ” C’est le moment idéal pour ouvrir la conversation sur les moyens de continuer à soutenir et à fournir des ressources aux mamans qui travaillent. Ayez des politiques pour une ligue de femmes concernant la maternité et les ressources. ” Diggins-Smith a déclaré qu’elle avait eu des conversations avec de nombreuses autres mamans de la ligue et prévoyait de parler à toutes à un moment donné. Avec la discussion d’une nouvelle convention collective, en ce moment, c’est quelque chose d’important pour de nombreux joueurs. »C’est quelque chose sur lequel je travaille. Mettre des actions derrière les mots. J’adore la ville de Dallas. Je parle d’améliorer les conditions dans la WNBA pour les mères qui travaillent. Cela fait partie de notre bataille acharnée et difficile. Tout le monde dans les ailes et la WNBA comprend qu’il y a des choses dont nous avons besoin en tant que mamans et cela doit arriver. Je n’ai pas honte de le dire à voix haute. Les femmes dans la population active, nous avons le droit d’avoir un accès privé à une salle où nous pouvons pomper et allaiter. Ayez une pièce à laquelle personne d’autre n’a accès. Nous avons le droit de retirer notre lait maternel des autres. Je vais continuer à travailler pour améliorer les choses pour la WNBA. Continuez à dire ce que je ressens. Quiconque est en désaccord ou veut faire partie de la conversation, je m’en réjouis. ” Pour l’instant, elle est juste excitée d’être de retour sur le terrain et de jouer avec l’équipe américaine devant son fils. ” C’est une excellente occasion de jouer et épousseter quelques toiles d’araignées et récupérer mes jambes ”, a-t-elle déclaré. ” C’est différent d’une blessure. J’essaie juste de me mettre en forme. Je n’ai jamais l’impression que je veux être où je veux de toute façon. Pour moi, il s’agit de passer par là. Je suis plus confiant quand je suis préparé. Continuez à vous entraîner et à faire venir mes représentants. Voyez comment je peux m’améliorer à partir de là. »Elle espère que son fils fera également un voyage à Tokyo l’été prochain pour les Jeux olympiques. Si elle fait partie de l’équipe, ce serait la première fois que Diggins-Smith joue dans un tournoi majeur pour l’équipe nationale américaine. Le choix n ° 3 au repêchage de la WNBA 2013 a été l’une des dernières coupures pour l’équipe du Championnat du monde 2014. Une déchirure du LCA en 2015 a ruiné ses chances de faire partie de l’équipe pour les Jeux olympiques de Rio en 2016 .— Suivez Doug Feinberg sur Twitter à http://www.twitter.com/dougfeinberg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*