Jason Gillespie a-t-il la moyenne la plus basse de tous les tests double-centurion?


Le prince Masvaure a ouvert le bâton lors du premier test du Zimbabwe contre le Sri Lanka avec deux débutants différents. Est-ce rare? a demandé Richard O’Kelly du Zimbabwe
Zimbabwe> Prince Masvaure – qui ne jouait lui-même que son troisième test – a ouvert avec le débutant> Kevin Kasuza dans les premières manches contre le Sri Lanka à Harare, puis, après que Kasuza a subi une commotion cérébrale retardée, avec> Brian Mudzinganyana dans la deuxième manche. Mudzinganyama a été le premier à faire ses débuts en tant que remplaçant: ce n’est que son quatrième match de première classe d’une carrière qui a commencé un mois plus tôt avec un match passionnant de la Coupe Logan pour les Rangers> à Harare..

Il n’y a eu que quatre autres instances d’un premier match ayant deux débutants comme partenaires dans le même test. Le premier était> à Melbourne en 1882-1883, lorsque l’Anglais Dick Barlow ouvrit ses portes avec l’honorable Ivo Bligh dans les premières manches et Edmund Tylecote dans la seconde. C’est arrivé à nouveau> à Melbourne en 1884-1885, lorsque l’Australien Sammy Jones a ouvert avec Sam Morris dans les premières manches et William Bruce dans la seconde contre l’Angleterre (Bruce était entré au n ° 10 dans les premières manches, et lui et Morris ont échangé des places dans la seconde).

Les autres occasions étaient> à Calcutta (aujourd’hui Kolkata) en 1933-1934, lorsque Naoomal Jeoomal a ouvert avec les débutants Dilawar Hussain (premières manches) et Mushtaq Ali (deuxième) pour l’Inde contre l’Angleterre; et> à Bridgetown en 1947-48, lorsque Jack Robertson ouvrit les premières manches de l’Angleterre contre les Antilles avec Winston Place et la seconde avec Dennis Brookes.

Quinton de Kock a-t-il atteint 200 licenciements dans les tests plus rapidement que quiconque? a demandé Allan Alexander des États-Unis
Afrique du Sud> Quinton de Kock fait son 200e licenciement dans les tests quand il a attrapé Ollie Pope dans le quatrième test> à Johannesburg pendant le weekend. C’était le 45e Test – et 84e manches – dans lequel il avait gardé le guichet (il a disputé deux matchs supplémentaires en tant que batteur spécialiste, mais n’a pris aucune capture). Aucun des 17 autres gardiens qui ont amassé 200 licenciements au test ne sont arrivés plus vite: de Kock a battu le record établi par> Adam Gilchrist, qui a eu besoin de 47 tests et 92 manches. Angleterre> Godfrey Evans il a fallu le plus de temps pour y arriver – 80 tests et 153 manches.

Jason Gillespie a-t-il la moyenne la plus basse de tous ceux qui ont réussi un test de deux siècles? a demandé Jamie Stewart du Canada
> Jason Gillespieles fameuses manches de 201 ne sont pas un veilleur de nuit contre le Bangladesh> à Chittagong (maintenant Chattogram) en 2005-06, dans ce qui s’est avéré être son test final, a augmenté sa moyenne au bâton de 15,64 à 18,73. Malgré cette randonnée, c’est toujours le> plus bas pour tous ceux qui ont un test de double siècle: prochaine venue> Wasim Akram du Pakistan (22,64) et de l’ancien Australien> Syd Gregory (24,53).

La moyenne la plus basse pour un homme avec un siècle d’essai à son nom est de 12,96, selon le quilleur rapide des Antilles> Jerome Taylor; vient ensuite le Pakistan> Yasir Shah, dont 113 contre l’Australie> à Adélaïde en décembre lui a permis de remonter sa moyenne à 13,76.

> à New Plymouth, quand le Sri Lanka a révisé le 312 du Zimbabwe pour 4 avec quatre balles de rechange. Andy Flower faisait ses débuts à l’ODI dans ce match et a marqué 115 points pour le Zimbabwe, qui n’était pas un pays testeur à l’époque (leur premier test a eu lieu environ huit mois plus tard, contre l’Inde à Harare en octobre 1992).

Cela ne s’est pas reproduit pendant près de six ans: dans la troisième finale décisive d’une série triangulaire d’une journée> à Dacca en janvier 1998, l’Inde a dépassé l’imposant 314 du Pakistan pour 5 à partir de la cinquième balle de la finale. Il y a maintenant eu> 85 instances d’une équipe qui a réussi à en chasser 300 ou plus pour remporter une journée internationale, dont 33 au cours des cinq dernières années.

Trois Néo-Zélandais ont fait la cinquantaine dans le premier T20I contre l’Inde – mais ils ont tout de même perdu. C’était une première? demanda Russell King d’Angleterre
Colin Munro, Kane Williamson et Ross Taylor ont tous atteint 50 dans le premier T20I contre l’Inde> à Auckland la semaine dernière. Ce fut la> huitième instance de trois scores de 50 et plus dans les mêmes manches, mais seulement le deuxième dans un match perdu par l’équipe concernée. L’autre était dans le World T20> à Mumbai en mars 2016, lorsque trois Sud-Africains ont dépassé la cinquantaine, mais l’Angleterre est rentrée à la maison avec deux balles de réserve.

Utilisez notre formulaire de commentaires target = “_ new”> ou la cible = “_ nouveau”> Demandez la page Facebook de Steven pour poser vos statistiques et questions

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*