«J’avais du mal» – Wawrinka s’essouffle dans la défaite de Zverev

Melbourne (AFP) – Stan Wawrinka a admis mercredi qu’il s’était essoufflé lors de son quart de finale de l’Open d’Australie après un tournoi exténuant, mais prend beaucoup de points positifs lors du premier Grand Chelem de l’année.

Le vétéran suisse s’est effondré au cours des huit derniers matchs face au jeune pistolet allemand Alexander Zverev, incapable de maintenir un départ foudroyant alors qu’il a perdu 1-6, 6-3, 6-4, 6-2.

“Je pense qu’après un set et demi, c’est sûr, je descendais un peu physiquement. Aussi le manque d’énergie”, a-t-il expliqué. “Mais il jouait bien, servait bien. Je pense que j’aurais pu faire mieux dans le deuxième et le troisième set.”

Le triple champion du Grand Chelem – vainqueur à Melbourne Park en 2014 – est entré dans le match après une difficile victoire en cinq sets sur la quatrième tête de série Daniil Medvedev.

Cela a suivi un autre match de cinq sets au deuxième tour contre Andreas Seppi, et ils ont semblé faire des ravages sur le joueur de 34 ans.

“Au final, si je regarde le troisième et le quatrième set, j’ai eu du mal à vraiment me pousser. Ce n’était pas suffisant”, a-t-il déclaré.

Bien qu’il n’ait pas réussi sa première demi-finale du Slam depuis sa course vers la finale de Roland-Garros en 2017, Wawrinka était heureux d’atteindre à nouveau la deuxième semaine d’un tournoi majeur, ce qui, selon lui, l’a bien préparé pour la saison.

“En général, je suis content du tournoi. J’ai eu une première semaine vraiment difficile. J’ai dû beaucoup me battre pour rester ici”, a-t-il déclaré.

“Je suis heureux de reprendre mes quartiers, heureux de voir le niveau que j’ai, la façon dont je joue.”

“Je suis certain que je reviendrai l’année prochaine”, a-t-il ajouté.

Wawrinka n’a pas remporté de titre depuis qu’il a empoché le 16e de sa carrière sur la terre battue genevoise en 2017, avec deux crises chirurgicales au genou gauche cette année-là le poussant au bord de la retraite.

Une longue absence de la tournée a fait plonger son classement mondial, mais il est remonté au numéro 15 mondial après des manches l’an dernier en quarts de finale à Roland Garros et à l’US Open.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*