Kenin surprend Barty en tête de série pour atteindre la finale de l’Open d’Australie

Melbourne (AFP) – La 14e tête de série américaine Feisty, Sofia Kenin, a stupéfait la numéro un mondiale et espère à domicile Ashleigh Barty pour atteindre sa première finale du Grand Chelem à l’Open d’Australie jeudi.

Kenin affrontera la quatrième tête de série roumaine Simona Halep ou Garbine Muguruza sans tête de série dans la finale de samedi après sa surprise 7-6 (8/6), 7-5.

Kenin, 21 ans, née à Moscou, qui avait l’air choquée immédiatement après, a déclaré: “Elle est une joueuse tellement difficile, elle joue vraiment incroyable. Je savais que je devais vraiment trouver un moyen de gagner.

“Je suis juste sans voix, je ne peux honnêtement pas croire cela. J’ai rêvé de ce moment depuis que j’ai cinq ans.”

“J’ai travaillé si dur pour arriver ici”, a ajouté Kenin. “J’ai vraiment dû me battre ici. Il y a une raison pour laquelle elle est numéro un.”

Kenin, le dernier Américain parti dans une ville étouffante de Melbourne, où le jeu sur les courts extérieurs a été suspendu alors que les températures atteignaient 38 degrés Celsius (100,4 degrés Fahrenheit), était à nouveau le potier du parti.

Elle avait déjà mis fin à la course de conte de fées de Coco Gauff, âgée de 15 ans, au quatrième tour avec le style de jeu agressif qui est devenu sa marque de fabrique au cours de la dernière quinzaine.

Et elle y était à nouveau alors que les températures montaient en flèche dans une arène farouchement pro-Barty Rod Laver. Les deux joueurs se sont retirés à l’ombre sur le terrain chaque fois qu’ils le pouvaient.

Kenin, qui a fait une percée en 2019, remportant ses trois premiers titres WTA, disputait sa première demi-finale du Grand Chelem, et c’était la première fois de Barty lors des quatre derniers à Melbourne.

Mais si les locaux espéraient que Kenin serait intimidé par l’occasion et que son adversaire de premier plan, la championne de Roland-Garros, ils se trompaient.

Barty et Kenin, portant des hauts vert menthe et des jupes bleues identiques, sont allés avec le service dans le premier set, bien que l’Australien ait été un peu plus à l’aise pour le faire.

Il y avait encore peu de choses entre eux dans le tie-break, jusqu’à ce que Barty déchaîne un délicieux coup droit croisé pour deux points de set.

Mais Barty, qui a abandonné le tennis pour jouer au cricket professionnel, a gâché les deux et ils étaient de niveau à 6-6.

Kenin, un Américain farouchement fier avec une raquette à étoiles et à rayures, est allé 7-6 et a bouclé le set en 59 minutes lorsque Barty a fait une erreur non forcée sur un coup droit.

Barty, visant à devenir la première championne féminine de l’Open d’Australie depuis Chris O’Neil en 1978, a montré un rare éclat de colère.

L’Australien a fait une pause au début du deuxième set pour lutter contre l’initiative, puis a maintenu le service 3-1. Ce fut au tour de Kenin de montrer sa frustration.

Mais Barty a encore gaspillé deux points de consigne et a été cassé quand elle a raté un coup droit de routine. Des halètements puis un silence se sont abattus sur la Rod Laver Arena.

Servant à rester dans le tournoi à 5-6, Barty a sauvé la première balle de match, mais a plié sous la pression lorsqu’elle a planté un coup droit long.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*