La fièvre nomme Stanley nouvel entraîneur-chef et étend les fonctions de Catchings



INDIANAPOLIS (AP) – L’Indiana Fever avait besoin d’un leader éprouvé pour prendre la relève en tant que prochain entraîneur principal.Marianne Stanley semblait être la personne idéale.Mardi, les responsables de la fièvre ont annoncé qu’ils avaient embauché le Temple de la renommée du basketball féminin, qui vient de la célébrer Championnat le plus récent la saison dernière en tant qu’entraîneur adjoint des Washington Mystics. “Ce qui m’excite le plus, c’est sa capacité à voir et à enseigner le jeu”, a déclaré Tamika Catchings, vice-présidente des opérations de basket-ball de l’Indiana et nouvelle directrice générale. Elle apporte une mentalité de type championnat et sait ce qu’il faut pour gagner, à la fois sur et hors du terrain. Depuis la fin de la saison, l’objectif est de trouver le bon leader pour notre équipe et notre organisation. Nous sommes sur la bonne voie avec Marianne. ” Stanley remplace Pokey Chatman, qui a été licencié en septembre après avoir été 28-74 en trois saisons avec l’Indiana.Now Catchings, dans le rôle élargi que GM a également annoncé mardi, et président de la fièvre et chef de l’exploitation Allison Barber mise beaucoup sur Stanley pour obtenir le droit de franchise.Elle apporte un curriculum vitae, plein de succès datant de plus de quatre décennies grâce à une carrière de joueur hors concours et une illustre carrière d’entraîneur aux niveaux collégial, professionnel et international. , Stanley a mené l’Immaculata College aux titres AIAW en 1973 et 1974 et a été nommée All-American en 1975 et 1976. Ces deux équipes de championnat ont été intronisées au Temple de la renommée du basket-ball de Naismith en 2015. Elle aurait pu être un entraîneur encore meilleur, Stanley a conduit Old Dominion à des titres consécutifs de l’AIAW en 1979 et 1980 avant de mener les Monarchs au titre de la NCAA en 1985. Elle a été nommée entraîneure Sun Belt de l’année en 1984 et 1985 et a ensuite ajouté le prix de l’entraîneur Pac-10 de l’année 1993 à son curriculum vitae avant de terminer son mandat de 21 ans avec un record de 415-224, mais Stanley était loin d’être Elle a été sélectionnée en tant qu’entraîneuse de l’année de la WNBA en 2002 avec les Mystics, a été assistante dans l’équipe Final Four de Rutgers 2007 et après avoir été assistante avec les Los Angeles Sparks et New York Liberty est retournée à Washington en 2010. Stanley a également été entraîneur-chef de l’équipe nationale américaine aux Championnats du monde juniors féminins de 1985 et a remporté une médaille d’or aux Jeux de bonne volonté de 1986 et une médaille de bronze aux Jeux panaméricains de 1991, tous deux en tant qu’assistante. La membre intronisée de la renommée a une autre chance d’être entraîneure-chef. “” J’ai ressenti un lien, un feu et une excitation à l’idée de monter à bord “, a-t-elle déclaré. ” Tamika est l’incarnation du type de compétiteur et champion que nous espérons développer avec la fièvre. J’ai hâte de travailler avec Tamika, Allison et le groupe de base exceptionnel et talentueux de joueurs de Fever dans la quête pour construire une culture et un état d’esprit de championnat ici à Indianapolis. ”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*