L’acide dans l’océan Pacifique ronge littéralement les crabes & # 039; coquilles



Les humains ont pompé>2 billions de tonnes (1,8 billion de tonnes métriques) de dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère depuis le début de la révolution industrielle, et l’océan en a absorbé environ 25%.

Cette surabondance de>gaz à effet de serre non seulement réchauffe l’océan (contribuant à des vagues de chaleur plus fréquentes et à des conditions météorologiques violentes), mais modifie également la chimie de l’eau, l’acidifiant lentement et réduisant la concentration de blocs de construction moléculaires que les crustacés, les coraux et d’autres formes de vie marine utilisent pour fabriquer leur extérieur dur coquilles. Selon une nouvelle étude, cette confusion moléculaire a déjà des effets néfastes sur le développement de certains bébés crabes.

>Science de l’environnement total, des scientifiques marins financés par la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) ont étudié 50 crabes dormeurs dormeurs (Metacarcinus magister) collectés dans 10 sites près de la côte Pacifique des États-Unis et du Canada. Dans l’ensemble, les crabes capturés plus près du littoral, où les océans ont tendance à être plus acides, étaient en bien pire état que les crabes capturés plus loin en mer.

En relation: >Les poulpes pourraient devenir aveugles alors que le changement climatique aspire l’oxygène de l’océan

L’acidification a corrodé les coquilles des larves, retardé leur croissance et, dans certains cas, endommagé ou détruit les minuscules organes sensoriels des animaux appelés mécanorécepteurs. Dans l’ensemble, les chercheurs ont écrit que l’acidification a laissé les larves plus petites, plus faibles et moins susceptibles de survivre jusqu’à maturité.

La condition de ces crabes – qui sont une source importante de nourriture pour les humains et les autres créatures marines – devrait être un signal d’alarme pour les dangers de l’acidification, auteur principal de l’étude Nina Bednarsek>a déclaré à CNN.com.

“Si les crabes sont déjà touchés, nous devons vraiment nous assurer que nous accordons beaucoup plus d’attention aux divers composants de la chaîne alimentaire avant qu’il ne soit trop tard”, a déclaré Bednarsek, scientifique principal au Southern California Coastal Water Research Project.

Dans la nouvelle étude, Bednarsek et ses collègues ont étudié chaque larve de crabe en utilisant une variété de méthodes, y compris la microscopie et>Spectroscopie aux rayons X (une technique qui utilise les rayons X pour déterminer la composition chimique d’un objet).

L’équipe a remarqué des «déformations structurelles» claires dans les coquilles de larves de crabe recueillies dans les habitats les plus acides. Ces déformations pourraient rendre les larves moins protégées contre les prédateurs. Ces mêmes crabes des endroits acides avaient également tendance à être plus petits que ceux des environnements moins acides, et certains manquaient certains de leurs mécanorécepteurs ressemblant à des cheveux, que les crabes utilisent pour naviguer en mer.

Les effets étaient plus graves chez les crabes qui avaient passé plus d’un mois à vivre dans des eaux côtières acides. La raison en est, ont écrit les chercheurs, que les eaux plus acides ont moins d’ions carbonate, les briques moléculaires que les crustacés et les coraux utilisent pour construire leurs exosquelettes. D’autres animaux marins, comme les palourdes et les huîtres, dépendent des mêmes ions pour prospérer.

Si ces animaux sont également altérés par l’océan acidifiant, cela pourrait créer un problème couvrant la chaîne alimentaire, ont déclaré les chercheurs. Dans tous les cas, ont-ils déclaré, la seule solution est de réduire les émissions de carbone autant et aussi vite que possible.

  • > Images de Melt: la glace disparaissant sur Terre
  • > La réalité du changement climatique: 10 mythes brisés
  • > 10 meilleures façons de détruire la Terre

Publié à l’origine sur >Crumpe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*