L’aéroscreen IndyCar déclaré prêt à courir par Dixon et Power



Scott Dixon et Will Power ont tous deux déclaré le nouvel écran aérodynamique d’IndyCar «prêt à courir» lors de la première session de test approfondie pour la protection du cockpit qui débutera la saison prochaine. «C’est comme une voiture de route», a déclaré Dixon. “C’est juste très calme. Je peux entendre ma radio, je ne l’entends généralement pas. J’entends le moteur. La protection est là. Ce serait très étrange de l’enlever maintenant. »L’écran aérodynamique développé par Red Bull Advanced Technologies couvre virtuellement le cockpit en plein air avec un écran transparent ancré par et sur un cadre en titane. Son objectif est de protéger les conducteurs des débris volants.Dixon a été le conducteur le plus impliqué dans le développement de l’aéroscreen et il a testé un prototype sur un simulateur en juillet au Dallara Research Center dans l’Indiana. Il a rejoint Power mercredi à Indianapolis Motor Speedway, où le duo avait parcouru plus de 600 miles avant une pause pour discuter des progrès. “Quand vous l’avez conduit pendant une journée, vous vous remplirez nu sans, car il y a tellement de protection là-bas, »Dit Power. «Je suis tellement heureux que nous l’avons, c’est vraiment un grand pas en matière de sécurité. C’est le meilleur des deux mondes en ce sens que vous avez un halo et un écran. »IndyCar travaille à l’amélioration de la sécurité dans le cockpit depuis 2011, lorsque Dan Wheldon est décédé des suites d’une blessure à la tête subie lorsque sa voiture est entrée dans une clôture à Las Vegas. Le cockpit exposé a laissé la tête de Wheldon vulnérable si la voiture heurte la clôture. Quatre ans plus tard, Justin Wilson a été tué lorsqu’un morceau de débris d’un accident devant lui a rebondi sur son casque lors d’une course en 2015 à Pocono.IndyCar a testé divers concepts de pare-brise, dont un de PPG Aerospace que les conducteurs ont utilisé lors de tests l’année dernière. Bien que les conducteurs qui ont testé le pare-brise n’aient signalé aucun problème, des tests complets dans les installations de PPG en Alabama ont montré que davantage de travail était nécessaire. IndyCar a pu prendre cette recherche pour donner à Red Bull des informations supplémentaires pour le développement de la conception actuelle. En mai, IndyCar a introduit un déflecteur de débris monté à l’avant du cockpit. Le déflecteur en titane de 3 pouces était une solution temporaire pour cette saison alors que Red Bull terminait son écran aérodynamique.Le design de Red Bull est un écran stratifié en polycarbonate avec revêtement antireflet à l’intérieur et un dispositif anti-buée à travers un élément chauffant. Le cadre en titane sera monté dans trois zones. Il devrait avoir une capacité de charge de 150 kilonewtons, ce qui équivaudrait à la charge FIA ​​pour la conception «halo» actuellement utilisée en Formule Un, où les pilotes sont également dans des cockpits ouverts. Un kilonewton équivaut à environ 225 livres, de sorte que la capacité de l’écran serait de près de 34 000 livres (15422,3 kilogrammes). Les chauffeurs auront également une option de refroidissement du cockpit conçue par Dallara, le fournisseur de châssis d’IndyCar.IndyCar a prévu des tests aérodynamiques supplémentaires prévus la semaine prochaine au Barber Motorsports Park en Alabama, suivis par des tests au Richmond Raceway et au Sebring International Raceway. toutes les équipes IndyCar avant la fin de l’année .— Plus de courses automobiles AP: https://apnews.com/apf-AutoRacing et https://twitter.com/AP-Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*