L’ancien quilleur rapide pakistanais Mohammad Munaf décède à 84 ans


> Mohammad Munaf, l’ancien lanceur rapide du Pakistan, est décédé. Il avait 84 ans.

Munaf n’a joué que quatre tests pour le Pakistan, de la fin des années 50 au début des années 60, mais a tourné autour de la sélection de l’équipe nationale pendant plusieurs années. Il a tourné, sans jouer un test, avec le côté pakistanais lors de leur célèbre première tournée dans les Caraïbes en 1957-58, au cours de laquelle Gary Sobers a réalisé son record mondial alors en 365 et Hanif Mohammad a joué l’une des plus grandes manches d’arrière-garde de tous les temps, le 337 à Bridgetown.

Munaf est né à Bombay (comme on l’appelait alors) mais s’est installé à Karachi et c’est là, en tant que jeune joueur de bowling rapide, qu’il s’est fait connaître pour la première fois dans le célèbre tournoi scolaire Rubie Shield. A cette époque, il était assez bon avec la batte pour avoir ouvert le bâton avec Hanif pour Sind Madrassah. Le regretté historien Khadim H Baloch a écrit dans son Encyclopédie du Pakistan Cricket que Munaf a livré un court run-up et a eu une action fronde et ronde et certains rapports l’avaient, à son apogée, comme l’un des quilleurs les plus rapides du pays à l’époque.

Mais sa carrière a coïncidé avec les premières richesses des ressources de rythme du Pakistan. Fazal Mahmood, Khan Mohammad et Mahmood Hussain étaient tous des partants pour l’équipe nationale devant lui; en fait, son premier test contre l’Australie en 1959-1960 n’a eu lieu que parce que Hussain n’était pas disponible. Il n’allait jouer que trois matches de plus, tous au Pakistan, avec un record de 4 pour 42 contre l’Angleterre à Lahore en 1961-62.

Le potentiel de Munaf n’a jamais été mis en doute, comme en témoignent deux voyages qu’il a effectués en Angleterre dans le cadre de l’équipe des Eaglets du Pakistan – qui était essentiellement une équipe A à l’époque. Ses meilleurs chiffres en carrière – 8-84 – ont fait une tournée des Eaglets en 1963, contre target = “_ blank”> Kent. L’Angleterre a peut-être été un bon endroit pour son bowling et bien qu’il ait été choisi pour ce qui s’est avéré être une tournée désastreuse en 1962, il a dû se retirer avec une blessure à la jambe.

Munaf faisait également partie de l’équipe du Pakistan en Inde lors de la tournée 1960-61, mais encore une fois, il n’a joué aucun test.

“Le PCB est attristé par la nouvelle du décès de Munaf”, a déclaré Ehsan Mani, président du PCB. “Munaf était l’un de ces joueurs de cricket respectés qui se sont fait un nom au niveau de première classe dans les premiers jours du cricket au Pakistan. Nous partageons la douleur de ses amis et amis et exprimons nos plus profondes sympathies.”

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*