L’attaquant de Bilbao Williams signale des abus racistes lors du match nul contre l’Espanyol



Valence (Espagne) (AFP) – L’attaquant de l’Athletic Bilbao Inaki Williams a déclaré avoir été victime d’abus racistes samedi lors du match nul 1-1 de son équipe contre l’Espanyol en Liga. “Je suis un peu triste à cause du tirage au sort mais surtout parce que j’ai subi des insultes racistes “, a déclaré Williams sur le site officiel du club après le match. “C’est quelque chose qu’aucun joueur noir ou joueur de n’importe quelle race ne veut entendre. C’est quelque chose de totalement hors de propos.” “Les gens doivent venir au stade pour apprécier le jeu, pour encourager leur équipe, pour apprécier le football. C’est un jeu de l’amitié, de l’équipe “, a ajouté l’attaquant.” La vérité est que cela a été une triste journée à cause de ce que je vous dis, parce que ces événements qui sont totalement hors de propos ne doivent pas se produire “, a-t-il déclaré. Inaki a écrit plus tard sur les réseaux sociaux: “Il est très triste qu’aujourd’hui nous continuions à vivre le racisme dans le football. Nous devons y mettre fin. Merci pour votre soutien. #Nomocraties #Sémiostracisme.” L’Athletic Bilbao a offert son soutien pour les 25 ans -vieux. “Tout notre soutien à @ Williams45”, a écrit le club dans un message sur Twitter. “Avant tout, tolérance zéro pour le racisme.” La Liga et la Fédération espagnole de football n’ont pas encore commenté, mais le président de la Liga Javier Tebas a déclaré que la journée avait été sombre pour le sport après que des violences aient également éclaté entre les supporters de Barcelone et de Valence avant leur “Aujourd’hui, nous avons fait un pas en arrière dans le travail que nous avons commencé il y a des années”, a écrit Tebas sur Twitter. “Les incidents violents entre les fans de Barcelone et de Valence, les insultes racistes faites à Inaki Williams – ces choses sont faire beaucoup de dégâts au football espagnol. “La Liga prend ses responsabilités. Nous examinerons les clubs où il y a eu des fautes. “L’arbitre Jose Sanchez n’a fait aucune mention du racisme dans son rapport officiel du match entre l’Espanyol et Bilbao. Le match s’est également poursuivi, contrairement à décembre, lorsqu’un match de deuxième division espagnole entre Rayo Vallecano et Albacete ont été suspendus avec l’accord des deux clubs et de la Liga. Certains supporters du Rayo avaient scandé “Zozulya est un nazi” en première mi-temps contre l’attaquant ukrainien d’Albacete Roman Zozulya, qui avait auparavant joué pour Rayo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*