Le chef du Bayern Rummenigge attaque les plans d’extension de la Ligue des champions


Munich (Allemagne) (AFP) – Le chef du Bayern Munich, Karl-Heinz Rummenigge, a donné suite aux propositions visant à étendre la Ligue des champions et a remis en question les motifs de la création de nouvelles et plus grandes compétitions au niveau des clubs et au niveau international.

“Nous sommes arrivés au point où nous devons dire stop. Les joueurs et les entraîneurs doivent se lever et dire que c’est assez”, a déclaré Rummenigge lors d’une conférence commerciale sportive dans la ville allemande de Düsseldorf mercredi.

Ses commentaires viennent au milieu de l’élargissement de la Ligue des champions pour créer des journées de match supplémentaires en phase de groupes, augmentant ainsi les revenus des clubs.

Pendant ce temps, la nouvelle Coupe du monde des clubs de 24 équipes de la FIFA devrait commencer l’année prochaine, tandis que la Coupe du monde devrait comprendre 48 équipes à partir de 2026.

Sur les propositions de la Ligue des champions, il a déclaré: “Nous devons refuser cela. Il n’y a pas assez de dates dans le calendrier pour une compétition où les deux finalistes auront disputé 21 matches au total, et avec des groupes de huit équipes, il y aurait des matchs sans rien pour jouer “, a déclaré l’ancien vainqueur du Ballon d’Or, aujourd’hui âgé de 64 ans.

“Il n’y a aucune raison de changer le format de la Ligue des champions, nous essayons de réparer quelque chose qui n’est pas cassé.”

Il a ajouté: “Le gros problème du football international est que les confédérations développent de plus en plus de compétitions.

“Nous devons nous demander si c’est bon pour le football dans son ensemble ou tout simplement bon pour la caisse enregistreuse.”

Le club de Rummenigge, le Bayern, est en mauvaise santé, terminant quatrième de la dernière Deloitte Football Money League avec un chiffre d’affaires de 660,1 millions d’euros (726 millions de dollars) l’an dernier.

Rummenigge devrait bientôt prendre sa retraite et remettra les rênes du Bayern à l’ancien gardien de but allemand Oliver Kahn à la fin de l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*