Le jour de l’Australie, Herbert remporte la Dubai Desert Classic en play-off


Dubaï (AFP) – Lucas Herbert a célébré la Journée de l’Australie avec son premier titre sur le circuit européen en battant l’Afrique du Sud Christiaan Bezuidenhout pour remporter la Dubai Desert Classic lors du deuxième trou de barrage dimanche.

Après avoir frappé son deuxième coup sur le premier trou supplémentaire dans l’eau sur le 18e trou par-5, Herbert a fait un formidable va-et-vient pour que le pair divise le trou par deux, puis a réussi un birdie sur le même trou un peu plus tard.

Bezuidenhout a dépassé le green avec son deuxième et n’a pas réussi à faire de haut en bas à partir de là.

Pour Herbert, ce fut le plus grand retour de la phase finale en 31 ans d’histoire du tournoi après qu’il ait commencé la journée à cinq coups derrière le leader de nuit Wu Ashun, de Chine.

Trois joueurs -– Dean Burmester d’Afrique du Sud (72), Tom Lewis d’Angleterre (74) et Adri Arnaus d’Espagne (70) –- étaient à égalité troisième à sept sous la normale 281.

Il s’agissait de la 50e participation de Herbert, 24 ans, sur l’European Tour et la victoire devrait le hisser du 223e rang mondial au 77e rang lundi.

– ‘Rush assez cool’ –

“Je me sens plutôt bien. J’ai terminé à plusieurs reprises dans le top 10 et c’était une course plutôt cool, mais gagner est autre chose”, a déclaré Herbert, qui avait commencé la journée avec un bogey.

“Juste le fait qu’avec tout ce qui s’est passé à la maison (les feux de brousse dévastateurs du pays), si je peux apporter un peu de joie aux gars qui se débattent là-bas, oui, c’est vraiment spécial.”

Les 68 de Herbert et Bezuidenhout ont été la meilleure manche de la journée avec seulement trois trous joués en dessous de leur score nominal.

“C’était brutal là-bas. Ce rugueux était assez épais. Ces verts étaient cuits. Ce petit peu de pluie sur le dos a en quelque sorte aidé, parce que sinon, ces verts étaient très difficiles à gérer”, a ajouté Herbert.

Bezuidenhout gérait extrêmement bien les conditions difficiles et était sans bogey avec cinq birdies dans 17 trous, avant de commettre sa première et unique erreur sur le dernier.

Après s’être parfaitement couché avec son deuxième coup sur le 18 de la normale 5, il a repoussé son coin en troisième position dans l’eau et a dû faire un putt de 18 pieds pour éviter un double bogey.

D’un autre côté, Herbert a réussi un birdie le 17 après avoir frappé son pilote sur le bord vert du trou par-4, puis a fracassé son deuxième coup de feu sur le green le 18 et deux coups de loin pour qu’un autre birdie rejoigne Bezuidenhout en tant que leader du clubhouse à neuf sous la normale.

Le champion en titre Bryson DeChambeau, des États-Unis, était dans le mélange alors qu’il atteignait le 15e tee à neuf sous la normale.

Il a ensuite procédé à quatre bogeys sur le dernier tronçon pour descendre à la huitième position à égalité.

Le leader du jour au lendemain Wu a cardé un tour final 77 pour terminer trois derrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*