L’Égypte condamne à 37 ans de prison pour avoir rejoint l’État islamique: des sources judiciaires


LE CAIRE (Crumpe) – Un tribunal égyptien a condamné lundi 37 personnes à des peines de prison à perpétuité, notamment pour avoir rejoint ou soutenu une filiale de l’État islamique du Sinaï, ont indiqué des sources judiciaires.

Des militants fidèles à l’État islamique mènent une insurrection dans le nord de la péninsule du Sinaï et dans d’autres parties du pays qui a tué des centaines de soldats, de policiers et d’habitants.

Un tribunal pénal du Caire a condamné huit accusés à perpétuité et 29 à des peines allant de un à 15 ans, après que les procureurs les ont accusés de planifier des attaques, de promouvoir l’idéologie du groupe dans les prisons et de financer ses cellules, ont indiqué des sources judiciaires. Sept ont été acquittés.

Les accusés, qui ont tous plaidé non coupables, peuvent faire appel de cette condamnation devant la cour de cassation, le plus haut tribunal civil d’Egypte.

Par ailleurs, un autre tribunal pénal du Caire a renvoyé les cas de trois hommes accusés pour une tentative d’assassinat ratée en 2018 contre le chef de la sécurité d’Alexandrie à la plus haute autorité religieuse égyptienne, ouvrant la voie à de possibles condamnations à mort, ont déclaré des sources judiciaires.

Les procureurs ont déclaré que les accusés faisaient partie d’un groupe militant appelé Hasm, que le gouvernement décrit comme une branche armée des Frères musulmans interdits. Le groupe nie tout lien avec une quelconque activité militante.

(Reportage par Haitham Ahmed; Écriture par Mahmoud Mourad; Édition par Aidan Lewis et Angus MacSwan)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*