Les capitales montent en flèche face aux prédateurs en chute libre


Les Capitals de Washington sortent de la pause des All Star Game avec un objectif: se rappeler quel type de jeu fait d’eux les prétendants à la Coupe Stanley.

Les Predators de Nashville, à l’autre bout de l’échelle, boitent vers la ligne d’arrivée de la saison régulière et semblent être en train de lancer le drapeau blanc de la reddition.

Les deux équipes se rencontrent mercredi à Washington D.C.

Même avec Alexander Ovechkin purgeant une suspension d’un match pour s’être absenté du match des All Star Game à Saint-Louis, les Capitals ont piétiné les Canadiens de Montréal 4-2 lundi. Ovechkin a marqué huit buts lors de ses trois derniers matchs, dont des tours de chapeau consécutifs, et revient dans l’alignement mercredi.

Les Capitals sont une équipe profonde, cependant, avec quatre joueurs différents marquant contre les Canadiens.

“Évidemment, (manquer Ovechkin) est une grosse perte de buts pour nous, mais nous restons solidaires en équipe”, a déclaré Jakub Vrana, qui avait un but et une passe décisive. “Nous avons continué à créer des opportunités, en particulier la quatrième ligne.”

La victoire à Montréal était la quatrième consécutive des Capitals.

Les Predators ont perdu trois de leurs quatre derniers matchs, dont la défaite de 5-2 lundi à domicile contre les Maple Leafs de Toronto.

sont responsables de 103. “> Ils ont marqué un seul but en avantage numérique lors de leurs six derniers matchs, et peu semblent augmenter à force régulière. Sur les 412 points totaux provenant de l’alignement des Predators cette saison, Roman Josi, Ryan Ellis et Mattias Ekholm sont responsables de 103.

Cela représente un quart du score de l’équipe provenant de seulement trois joueurs – tous des défenseurs.

“Nous devons le faire ensemble”, a déclaré Josi, après la défaite de lundi. “Chaque gars dans ce premier quart de travail va là-bas et essaie de faire une différence. Vous devez trouver un moyen de changer l’élan, et cela doit être la ligne suivante à chaque fois. Chaque gars individuellement doit aller là-bas et faites une différence.”

, un quatrième choix au repêchage de 2010 que les Predators ont obtenu de Columbus en 2016. Lors de sa première saison complète, il a récolté 61 points en 82 matchs et il est assis sur un contrat de huit ans de 64 millions de dollars signé en 2017. “> Le Les Predators ont besoin de plus de Ryan Johansen, un quatrième choix au repêchage 2010 que les Predators ont choisi de Columbus en 2016. Lors de sa première saison complète, il a récolté 61 points en 82 matchs et il est assis sur un contrat de huit ans de 64 millions de dollars signé en 2017.

Cette saison, cependant, il est de moins-5 avec 10 buts et 27 points.

L’entraîneur-chef des Predators John Hynes a montré son mécontentement lundi, maintenant Johansen à 14 quarts de travail et 10 minutes et 28 secondes de temps de glace, le moins de la liste.

“Avec les joueurs, s’ils veulent jouer plus, ils doivent bien jouer”, a expliqué Hynes.

Il veut voir l’ensemble de son alignement jouer avec plus d’intensité.

“Il faut avoir du recul dans les matchs, un peu plus de force mentale et de cohérence dans ce que nous faisons et de cohérence dans notre alignement”, a-t-il déclaré.

Alors que leurs opportunités d’entrer dans les séries éliminatoires s’éloignent, il ne sera certainement pas suffisant pour les Predators de s’asseoir et de prendre une leçon des Capitals sur le papier.

. “Nous devons le trouver dans les vestiaires et nous devons être meilleurs.” “>” Nous ne sommes pas là où nous voulons être, et nous ne jouons pas comme nous le voulons “, a déclaré Mikael Granlund.” Nous devons le trouver dans les vestiaires et nous devons être meilleurs. “

– Médias au niveau du terrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*