Les craintes des coronavirus réveillent le cauchemar du SRAS à Hong Kong


Durée: 02:42

Peu de villes comprennent l’horreur potentielle d’une épidémie de coronavirus comme Hong Kong, qui est devenu l’épicentre du SRAS en 2003. Le SRAS, syndrome respiratoire aigu sévère, a tué environ 300 personnes à Hong Kong seulement. Will Ripley de CNN rapporte de la ville en grande partie déserte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*