Les EAU confirment que quatre touristes chinois sont infectés par le virus, d’abord au Moyen-Orient


DUBAI, Émirats arabes unis (AP) – Une famille de quatre touristes chinois aux Émirats arabes unis est devenue mercredi les premiers cas au Moyen-Orient d’un nouveau virus chinois qui provoque des symptômes pseudo-grippaux, un médecin émirati ayant déclaré le premier à tomber les malades n’ont montré des symptômes qu’après plus d’une semaine de vacances.

Le Dr Hussein al-Rand, sous-secrétaire adjoint au ministère de la Santé et de la prévention des EAU, a déclaré à l’Associated Press qu’il n’y avait aucune raison de paniquer à cause du virus. Cependant, il a reconnu que les autorités émiraties suivaient maintenant les traces de la famille depuis son arrivée dans cette fédération de sept cheikhs qui comprend Dubaï et Abu Dhabi.

“Leur état est stable, ils sont éveillés, ils reçoivent tous toutes les mesures”, a déclaré al-Rand. «Je dirais au public: s’il vous plaît, ne paniquez pas. L’état de santé aux Émirats arabes unis est sûr. »

Parmi les malades de la famille se trouvent une grand-mère, sa fille, le mari de la fille et la fille de 9 ans du couple, a déclaré al-Rand.

La famille de Wuhan, l’épicentre de l’épidémie virale, est entrée aux Émirats arabes unis le 16 janvier, a déclaré al-Rand. Il a refusé de nommer la compagnie aérienne sur laquelle la famille a volé et l’aéroport où ils sont arrivés. Les Émirats arabes unis abritent les transporteurs long-courriers Emirates et Etihad Airways et sont une plaque tournante pour les voyages aériens mondiaux. Al-Rand a également refusé de dire quelles villes ils ont visitées pendant leurs vacances.

Les autorités de l’aéroport d’Abu Dhabi et de l’aéroport international de Dubaï, les plus fréquentés au monde pour les voyages internationaux, ont commencé à filtrer les passagers et l’équipage des vols entrants en Chine le 23 janvier. C’est le jour où la Chine a fermé l’aéroport de Wuhan et d’autres moyens de transport dans la ville pour arrêter la propagation de le virus. Le verrouillage s’est depuis étendu à 17 villes avec plus de 50 millions d’habitants en tout.

Ce même jour, le 23 janvier, la grand-mère de la famille est tombée malade et a demandé des soins médicaux, a déclaré al-Rand. La sensibilisation du public au virus s’est largement répandue et les médecins ont testé la grand-mère pour le nouveau coronavirus et ont obtenu un résultat positif. Les autorités ont admis les trois autres peu de temps après et elles ont également été testées positives.

L’histoire continue

Mercredi, six jours après que la grand-mère soit tombée malade, les EAU ont annoncé les cas, fournissant initialement peu d’informations. Ils ont ensuite confirmé le nombre de personnes malades et leur nationalité. L’Organisation mondiale de la santé, qui surveille ceux qui sont tombés malades du nouveau virus, a signalé mercredi soir les quatre cas aux EAU.

Les autorités émiraties prennent “toutes les précautions nécessaires conformément aux recommandations, conditions et normes scientifiques approuvées par l’Organisation mondiale de la santé”, a déclaré le ministère de la Santé et de la Prévention. “L’état de santé général n’est pas un sujet de préoccupation.”

Les médias gérés par l’État et soutenus par le gouvernement des Émirats arabes unis ont soigneusement annoncé la nouvelle mercredi, soulignant que les autorités avaient déclaré que la situation était sous contrôle. Cependant, des rapports ont rapidement révélé que les masques faciaux se vendaient dans les pharmacies, car un détaillant en ligne populaire en avait un article tendance.

À Arab Health, une grande foire commerciale qui se déroule cette semaine à Dubaï, quelques émiratis et d’autres personnes présentes portaient des masques chirurgicaux en marchant parmi la foule. Quelques touristes portaient également des masques faciaux lors de leurs visites à Dubaï.

Al-Rand a refusé de nommer l’hôpital émirati dont les quatre reçoivent actuellement un traitement. Il a également refusé de dire combien de personnes les autorités sanitaires émiriennes avaient contactées lors du suivi du voyage de la famille aux Émirats arabes unis.

Emirates a quant à lui déclaré avoir poursuivi ses vols vers Pékin, Guangzhou et Shanghai, ainsi que Hong Kong.

“Nous fournissons des masques et des désinfectants pour les mains à tous les équipages sur nos vols vers la Chine”, a indiqué la compagnie dans un communiqué. «Notre équipage qui sert des passagers présentant des symptômes a été avisé de porter des masques à bord.»

Le nouveau type de coronavirus est apparu pour la première fois dans la ville chinoise centrale de Wuhan en décembre. Il provoque des symptômes pseudo-grippaux, comme la toux et la fièvre et, dans les cas graves, une pneumonie, similaires à de nombreuses autres maladies. Il appartient à la famille des coronavirus, qui comprend ceux qui peuvent provoquer le rhume ainsi que des maladies plus graves telles que le SRAS et le MERS.

L’épidémie virale qui a commencé en Chine a infecté plus de 6 000 personnes sur le continent et dans plus d’une douzaine d’autres pays. Le bilan des morts en Chine a dépassé 130.

Plusieurs pays ont confirmé des cas de virus, la plupart étant des visiteurs chinois, des personnes qui ont visité Wuhan ou des membres de leur famille en contact étroit avec les malades.

La source du virus et l’ampleur de sa propagation sont encore inconnues. Cependant, l’OMS a déclaré que la plupart des cas signalés à ce jour “étaient plus bénins, avec environ 20% des personnes infectées souffrant d’une maladie grave”.

Confrontés à une baisse des prix du pétrole et à un effondrement du marché du logement, les Émirats arabes unis poursuivent activement plus de touristes chinois dans ce pays abritant le plus haut bâtiment du monde. Les visiteurs chinois dans le pays peuvent obtenir un visa à leur arrivée aux EAU. Les centres commerciaux de Dubaï affichent désormais du chinois sur leurs panneaux aux côtés de l’arabe et de l’anglais, avec des groupes de touristes parcourant et des acheteurs haut de gamme ciblant les magasins de luxe.

Dubaï à elle seule a accueilli 989 000 touristes chinois en 2019, en hausse de 15% par rapport à 857 000 en 2018, selon le département du tourisme de la ville-état.

___

Suivez Jon Gambrell sur Twitter à www.twitter.com/jongambrellAP.

___

Les écrivains d’Associated Press Fay Abuelgasim et Kamran Jebreili à Dubaï ont contribué à ce rapport.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*