Les véhicules de la police fédérale belge sont trop sales pour ses nouvelles règles d’émissions urbaines

Voici un conseil que vous ne lirez pas tous les jours: si vous avez besoin d’échapper à la police fédérale belge, ne vous dirigez pas vers les collines. Envisagez de fuir dans une grande ville, où ils pourraient ne pas être autorisés à suivre. 

Les forces de police fédérales belges se sont heurtées à des contrôles d’émissions plus stricts adoptés au début de l’année, avec un certain nombre de ses voitures et camionnettes maintenant trop sales pour entrer dans les villes de Bruxelles, Anvers et Gand.

Prenez-vous des notes? Bien. 

Nous plaisantons, bien sûr – n’enfreignez aucune loi, s’il vous plaît – mais les autorités belges ne rient probablement pas, car c’est plus qu’un simple snafu de paperasse; le pays prend ces restrictions au sérieux, et le coût pour garder ses véhicules de police sur la route s’avère prohibitif. 

La police a déclaré qu’elle ne disposait pas de fonds suffisants pour renouveler l’ensemble de son parc de plusieurs milliers de véhicules. Une porte-parole a refusé de dire combien de véhicules ne respectaient plus les règles plus strictes.

Certaines exceptions ont été faites pour certaines voitures clairement identifiées comme destinées à la police, comme celles équipées d’un feu bleu clignotant et d’une sirène, a-t-elle ajouté, mais les véhicules banalisés sont coincés dans les limbes. Certains d’entre eux ont été transférés vers des fonctions en dehors des grandes villes.

Avant de décider de tenter votre chance en arrivant à un gros câprier, n’oubliez pas que la Belgique dispose également de forces de police locales, telles que six couvrant la capitale Bruxelles.

L’Union européenne a introduit des règles en 1992 pour réduire les émissions des voitures neuves , avec un premier ensemble de normes appelées Euro 1.

Bruxelles, Anvers et Gand avaient déjà mis en place des interdictions sur les véhicules les plus polluants, mais depuis le début de cette année, la norme “Euro 3” était également interdite, qui couvrait les véhicules immatriculés de 2001 à 2005.

Les normes concernent l’émission d’oxydes d’azote, de monoxyde de carbone, d’hydrocarbures et de particules.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*