‘No secrets’ – Thiem et Zverev se disputent la première finale australienne

Melbourne (AFP) – Dominic Thiem dit qu’il n’y a “aucun secret” entre lui Alexander Zverev alors qu’ils se préparent pour une bataille de “petites marges” pour faire une finale de l’Open d’Australie pour la première fois.

Vendredi, la cinquième tête de série affrontera son bon ami après avoir renversé Rafael Nadal, numéro un mondial, au cours des huit derniers matchs.

Thiem et Zverev se sont affrontés huit fois, l’Autrichien détenant un avantage de 6-2, y compris lors de ses deux dernières rencontres. Ils n’ont jamais été contraints à cinq sets.

“Nous n’avons pas de secrets les uns pour les autres. Je veux dire, nous avons joué tant de fois, également à des occasions très spéciales, lors des finales ATP, des demi-finales et des quarts de Roland-Garros”, a déclaré le joueur de 26 ans.

“C’est une belle rivalité que nous avons. C’est formidable que nous ajoutions une demi-finale de l’Open d’Australie à celle-ci. Ça va être un match serré à nouveau.”

“Même chose si deux des 10 meilleurs joueurs s’affrontent (en) demi-finale d’un Chelem. Les moments décisifs sont très petits, de petites marges. Je suis impatient de le voir”, a-t-il ajouté.

Thiem est mieux connu en tant que spécialiste du court de terre battue et a une grande expérience de la finale de Roland-Garros au cours des deux dernières années, battu à chaque fois par Nadal.

Mais c’est le plus loin qu’il a obtenu sur les terrains durs des Majors et sait qu’il est sur le point de briser la brèche de l’emprise que Djokovic et Federer ont eu sur le tournoi, partageant 12 des 14 derniers titres.

“L’un de nous va être en finale. Mais le chemin est encore très long”, a-t-il déclaré.

Septième tête de série, Zverev a longtemps été pressenti pour de grandes choses, mais jusqu’à présent, le joueur de 22 ans n’a pas réussi à livrer aux Majors.

Il est dans sa première demi-finale du Grand Chelem après avoir adopté une approche plus détendue, admettant que dans le passé, il essayait trop fort de faire sa marque.

– Engagement de Bushfire –

“D’une certaine manière, je faisais peut-être trop attention à ça, aux tournois du Grand Chelem. Tu vois ce que je veux dire?” il a dit.

“Je jouais juste mieux au tennis dans les autres tournois. A Madrid, Rome, d’autres Masters, les finales du World Tour. Les Grands Chelems étaient peut-être trop pour moi.”

“Cette année, je suis entré dans l’Open d’Australie sans aucune attente.”

Réduire la pression a fait des merveilles, Zverev affrontant l’ancien champion Stan Wawrinka et le dangereux russe Andrey Rublev en route vers son affrontement avec Thiem.

Peu importe ce qui se passe sur Rod Laver Arena vendredi, il est satisfait de son tennis et de sa vie.

“Devez-vous prouver quelque chose à quiconque dans ce monde? Peut-être à vos parents, par respect ou quelque chose comme ça”, a-t-il dit.

“Mais quelqu’un d’autre, c’est ta vie. Tu en fais ce que tu ressens bien. Tout ce que je vais dire, je vais toujours faire de mon mieux.

“Je vais toujours faire tout ce que je peux pour gagner des matchs de tennis, au moins faire de mon mieux sur le court de tennis quand je joue devant des gens, juste pour avoir du respect devant la foule.”

Zverev a déjà parcouru un long chemin pour gagner les fans australiens, en donnant 10 000 $ pour chaque match qu’il a remporté au fonds de secours du pays.

S’il revendique un premier Grand Chelem à Melbourne dimanche, il a promis de remettre également son chèque de vainqueur de 4,12 millions de dollars australiens (2,78 millions de dollars) à la même cause.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*