“Retour à la planche à dessin” pour Sandgren après le quasi-accident de Federer

Melbourne (AFP) – Un Tennys Sandgren amèrement déçu a déclaré qu’il était “de retour à la planche à dessin” mardi après avoir raté une occasion en or de bouleverser le grand Roger Federer lors de leur quart de finale de l’Open d’Australie.

Le joueur de 28 ans non annoncé a détenu sept balles de match alors qu’il poussait Federer, le champion à six reprises, au bord du gouffre, mais n’a pas trouvé le coup fatal et a perdu 6-3, 2-6, 2-6, 7-6 (10 / 8), 6-3.

Malgré la défaite, ce fut un effort galant d’un homme qui aime Melbourne Park, ayant également fait les huit derniers en 2018.

“Fatigué. Émotivement fatigué. Physiquement fatigué”, a-t-il déclaré après une rencontre exténuante sur le court central avec la légende suisse de 38 ans.

“Je veux dire, je suis sûr que je vais regarder en arrière dans quelques jours et apprécier le tennis que j’ai joué les huit, neuf derniers jours. Mais actuellement, je suis juste déçu.”

Sandgren a connu un tournoi mémorable, battant son classement mondial de 100 pour bouleverser la huitième tête de série Matteo Berrettini et la 12e tête de série Fabio Fognini avant de se heurter au barrage routier de Federer.

“On aurait dit que son niveau avait augmenté quand son dos était contre le mur”, a-t-il déclaré à propos de Federer. “Il ne voulait tout simplement rien me donner. Un crédit pour lui, c’est sûr.”

Alors que Federer a remporté le premier set, l’Américain est revenu en rugissant dans les deuxième et troisième sets, avec le numéro trois mondial secoué.

Federer a repoussé trois balles de match à 5-4 en quatrième et incroyablement, quatre autres au bris d’égalité pour mener à un cinquième set décisif où Sandgren a été dépassé.

“Je les ai parcourus (points de match) plusieurs fois”, a déclaré l’Américain.

“Il était agressif sur un, passif sur quelques-uns, est entré sur un, aurait pu mettre la volée à un endroit différent. Il l’a bien lu, a réussi deux bonnes passes. Mets-moi à un endroit gênant sur le dernier que j’ai eu.”

“Tout le mérite pour lui, c’est sûr.”

Federer a admis qu’il ressentait pour Sandgren parce que “je n’avais pas l’impression qu’il avait vraiment fait quelque chose de mal”.

“C’est juste de la chance à un moment donné. J’ai également été de l’autre côté”, a-t-il ajouté.

Lorsqu’on lui a demandé ce qu’il pouvait faire pour surmonter la perte, Sandgren a répondu: “Retour à la planche à dessin. Continuez à travailler, continuez à vous améliorer. Peut-être que j’aurai un autre regard, une autre photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*