Roger Penske est maintenant officiellement propriétaire d’Indianapolis Motor Speedway et de la série IndyCar

Roger Penske a finalisé son achat d’Indianapolis Motor Speedway lundi, devenant ainsi le quatrième propriétaire de l’installation historique et des filiales qui incluent la série IndyCar.

Lorsque l’accord a été annoncé pour la première fois en novembre, Penske a déclaré qu’il avait de grands projets pour The Brickyard et la série IndyCar. Ces espoirs pourraient même inclure le retour des courses de Formule 1 sur le site.

Les conditions de la vente n’ont pas été divulguées, mais des personnes familières avec la transaction ont déclaré à AP que certaines des discussions concernaient des offres de 250 millions de dollars et 300 millions de dollars pour le package, avec une promesse d’améliorations supplémentaires du capital de la voie rapide.

Le speedway appartenait à Tony Hulman et Hulman & Co. depuis 1945, mais la famille a demandé conseil à Penske en septembre lorsque Tony George et ses trois sœurs ont décidé de vendre. Penske a sauté sur l’occasion.

Penske a participé pour la première fois à l’Indianapolis 500 en 1951 à l’adolescence et n’a manqué que six courses de “The Greatest Spectacle in Racing” depuis. Ses 18 victoires dans l’Indy 500 en tant que propriétaire de voiture sont un record, et Simon Pagenaud a balayé le mois de mai pour le Team Penske l’année dernière.

“Nous sommes impatients de poursuivre la tradition de l’Indianapolis Motor Speedway et de la course IndyCar”, a déclaré Penske. «Nous avons travaillé avec diligence avec les équipes d’IMS, d’IndyCar et d’IMS Productions au cours des deux derniers mois pour assurer une transition en douceur et productive et nous sommes prêts à démarrer sur le terrain.»

Il n’a fallu à Penske Corp. que six semaines pour conclure un accord d’achat avec Hulman & Co. et la vente a été initialement annoncée en novembre. Le lendemain, Penske, 82 ans, a parcouru tout le terrain et a commencé à dresser des listes des améliorations que le capitaine veut faire.

La vente le met en charge du speedway, la série à roues ouvertes construite autour de la 500 et du groupe de production estimé de la piste. Penske se retirera en tant que stratège de course pour Will Power afin d’éviter tout conflit d’intérêt dans la possession de la série ainsi que d’une équipe de trois voitures.

La série IndyCar a connu une reconstruction lente, mais l’industrie espère que la portée de Penske pourra accélérer le processus. Penske ne prévoit pas d’apporter de changements immédiats à la direction du speedway ou d’IndyCar, mais il prévoit de mettre en place son propre conseil d’administration.

IndyCar n’a pas réussi jusqu’à présent à attirer un troisième constructeur de moteurs à la série, l’un des nombreux éléments de la liste de seaux que Penske pourrait avoir plus de facilité à réaliser. Industriel américain, sa fortune a été bâtie dans le secteur du camionnage et du transport, mais il est très connecté dans le monde de l’automobile et un élément important à Détroit.

Penske possède plusieurs concessionnaires automobiles et fait concurrence à Chevrolet , Ford et Acura avec ses diverses équipes de course.

“Je crois vraiment que la série NTT IndyCar propose certaines des courses exaltantes et compétitives du monde et que notre sport apporte beaucoup d’élan et d’énergie à la nouvelle saison”, a écrit Penske dans une lettre distribuée lundi à l’ industrie du sport automobile .

Des rumeurs circulant à la fin de 2019 ont indiqué que Penske était une partie intéressée à une vente potentielle de l’équipe Mercedes-Benz F1 . Daimler a nié avec véhémence que l’équipe était à vendre, mais le nom de Penske étant associé aux négociations présumées a suscité de nouvelles spéculations que son organisation espère ramener un Grand Prix à The Brickyard. 

Penske rejoint Carl Fisher, qui a construit la piste en 1909, Eddie Rickenbacker, qui a acheté IMS en 1927 et la famille Hulman en tant que seuls propriétaires du site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*