Tesla critique l’enquête sur l’accélération involontaire de la NHTSA


© Michael Simari – Voiture et chauffeur
Tesla souligne qu’un vendeur à découvert est derrière les affirmations selon lesquelles Teslas accélère soudainement de manière inattendue et dit qu’il travaille avec la NHTSA pour répondre aux plaintes des consommateurs.

  • La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a annoncé la semaine dernière qu’elle entamait une enquête sur les plaintes des consommateurs concernant une accélération soudaine et involontaire des véhicules Tesla.
  • Tesla a répondu aujourd’hui par une déclaration accusant un vendeur à découvert, quelqu’un spéculant sur les cours des actions de Tesla, d’avoir déposé la pétition auprès de la NHTSA – et en fait, CNBC a rapporté ce week-end, l’investisseur Brian Sparks a effectivement déposé la pétition auprès de la NHTSA.
  • L’enquête comprend des voitures Model S 2012-2019, des Model X 2016-2019 et des Model 3 2018-2019.

Le 17 janvier, la National Highway Traffic Safety AdministrationNHTSA a annoncé qu’elle enquêterait sur les plaintes des consommateurs indiquant que leurs véhicules Telsa avaient soudainement accéléré sans aucune intervention du conducteur. Aujourd’hui, Tesla a publié une réponse aux nouvelles de l’enquête intitulée “Il n’y a pas d ‘” accélération involontaire “dans les véhicules Tesla”, indiquant clairement que la position de la société est une négation catégorique.

Dans la publication, Tesla allègue qu’un vendeur à découvert a lancé la pétition et affirmant que Telsa est transparente avec la NHTSA au sujet de ce type de plaintes.

“Nous enquêtons sur chaque incident où le conducteur nous prétend que son véhicule a accéléré contrairement à ses informations, et dans tous les cas où nous avions les données du véhicule, nous avons confirmé que la voiture fonctionnait comme prévu”, indique le message.

Il poursuit: “Au cours des dernières années, nous avons discuté avec la NHTSA de la majorité des plaintes alléguées dans la pétition. Dans tous les cas que nous avons examinés avec eux, les données ont prouvé que le véhicule fonctionnait correctement.”

Voiture et chauffeur a contacté Tesla pour obtenir des précisions sur les informations que ses enquêtes auraient pu fournir.

Vendredi, CNBC a rapporté que l’investisseur Brian Sparks avait déposé la pétition auprès de la NHTSA. Selon CNBC, Sparks vend actuellement à découvert des actions Tesla, de sorte qu’une partie de la déclaration de Tesla semble exacte.

Tesla et en particulier son PDG, Elon Musk, ont eu une relation difficile avec les investisseurs, affirmant fréquemment que les vendeurs à découvert parient délibérément contre le succès de Tesla.

Sparks, cité dans l’article de CNBC, a déclaré qu’il avait fait une enquête par lui-même et avait déposé la pétition auprès de la NHTSA après avoir entendu parler d’une autre personne, un propriétaire de modèle 3, qui a affirmé que son véhicule avait accéléré deux fois sans son intervention à plusieurs reprises.

Le dernier rappel d’accélération involontaire majeur concernait des véhicules Toyota et Lexus. En 2009 et 2010, le constructeur automobile a émis plusieurs rappels pour réparer un tapis de sol égaré et une défaillance mécanique de l’accélérateur. Dans les années 1980, les allégations selon lesquelles certains véhicules Audi ont accéléré soudainement ont conduit la NHTSA à conclure que la plupart des cas étaient dus à une erreur du conducteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*