Un avion militaire américain s’écrase sur le territoire taliban en Afghanistan


Ghazni (Afghanistan) (AFP) – Un avion militaire américain s’est écrasé dans un territoire montagneux de l’est de l’Afghanistan, où il y a une forte présence talibane, a confirmé lundi le Pentagone, rejetant les suggestions des insurgés selon lesquelles il avait été abattu.

Le porte-parole des Forces américaines en Afghanistan, le colonel Sonny Leggett, a confirmé dans un communiqué que l’avion était un Bombardier américain E-11A, un type d’avion utilisé comme nœud de communication aéroporté militaire dans la région.

“Alors que la cause de l’accident fait l’objet d’une enquête, rien n’indique que l’accident ait été causé par un tir ennemi”, a déclaré Leggett.

Leggett n’a donné aucune information sur les victimes de l’accident.

Plus tôt, un porte-parole des Taliban a déclaré que l’avion s’était écrasé et qu’il n’y avait pas de survivants, mais une autre version de la déclaration des insurgés a déclaré qu’ils avaient abattu l’avion.

“Un avion d’occupants américains s’est écrasé dans la province de Ghazni”, a déclaré le porte-parole des talibans Zabihullah Mujahid dans un communiqué en langue pachto, ajoutant que tous les membres d’équipage à bord avaient été tués.

De vastes étendues de zones rurales de la province de Ghazni sont contrôlées ou sous l’influence de militants talibans, ce qui rend l’accès difficile pour les responsables.

– Vidéo de crash –

Des images publiées par un compte affilié aux Taliban montraient des gens parlant pachto autour d’un avion écrasé qui ressemblait à un E-11A et semblait avoir des marques militaires américaines.

Le fuselage de l’avion gisait dans un champ enneigé fracturé et fortement brûlé, avec de la fumée qui continuait de s’en échapper.

Les accidents impliquant des vols militaires, en particulier des hélicoptères, sont courants en Afghanistan où les intempéries et les avions qui grincent sont souvent poussés à leurs limites dans ce pays ravagé par la guerre.

Selon les premiers rapports, l’avion abattu était un avion de la compagnie publique Ariana Afghan Airlines.

Mais la compagnie et l’autorité de l’aviation civile afghane ont toutes deux nié que l’avion était un vol commercial.

“Tous les vols d’Ariana Afghan Airlines ont été effectués normalement”, a indiqué un communiqué sur la page Facebook du transporteur.

Les autorités de l’aviation ont déclaré “qu’aucun accident d’avion commercial n’a été enregistré. Et Ariana Afghan Airlines nous a rassurés que tous leurs avions sont comptabilisés”.

– Pourparlers talibans –

L’incident survient alors que Washington et les talibans continuent de se disputer au sujet d’un éventuel accord qui verrait les troupes américaines commencer à quitter l’Afghanistan en échange de garanties de sécurité.

Les talibans visent à conclure un accord de retrait avec les États-Unis d’ici la fin janvier et sont prêts à “réduire” les opérations militaires avant de signer un accord, a déclaré leur principal porte-parole au début du mois.

Les deux parties négocient l’accord depuis un an et étaient au bord d’une annonce en septembre 2019 lorsque le président américain Donald Trump a brusquement déclaré le processus “mort”, citant la violence des talibans.

Les pourparlers ont repris plus tard en décembre au Qatar, mais se sont à nouveau arrêtés après une attaque près de la base militaire de Bagram dirigée par les États-Unis en Afghanistan.

Des sources talibanes ont déclaré à l’AFP au début du mois qu’elles avaient proposé d’initier un bref cessez-le-feu de sept à dix jours, mais aucune des deux parties n’a annoncé la proposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*