Varnish obtient le droit de faire appel du verdict du tribunal du travail



(Crumpe) – L’ancienne championne d’Europe de sprint par équipes Jess Varnish a obtenu le droit de faire appel après qu’un tribunal du travail a statué contre elle en janvier dans son affaire contre British Cycling et UK Sport.Varnish, qui a été radiée de l’équipe cycliste britannique en 2016 avant le Les Jeux olympiques de Rio avaient cherché à poursuivre pour licenciement abusif et discrimination sexuelle. L’affaire pouvait avoir un impact sur la manière dont UK Sport offrait des subventions aux athlètes britanniques, forçant potentiellement l’organe directeur à introduire des avantages et une protection accrue en cas de litiges ou de griefs. ” Aujourd’hui, devant l’Employment Appeal Tribunal, Jess Varnish a obtenu le droit à un appel complet sur la question de son statut d’emploi chez British Cycling “, a déclaré son avocat dans un communiqué publié sur le compte Twitter de la jeune femme de 29 ans. sa plainte selon laquelle elle a été victime d’intimidation et de propos sexistes, en particulier de la part du directeur technique, Shane Sutton, aujourd’hui décédé. British Cycling a soutenu que Varnish était dropp Elle avait également fait valoir que son statut s’apparentait à un employé de l’organisme sportif et de UK Sport, et qu’elle avait donc droit aux droits fondamentaux des travailleurs. “Nous aurions pu facilement nous retirer après que la décision initiale ait été nous. Cependant, je crois que nous faisons la bonne chose en n’abandonnant pas “, a déclaré Varnish dans le communiqué.” Je veux donner aux athlètes la possibilité de demander des comptes aux employés des organes directeurs qui … ont un contrôle significatif sur leur carrière et “Un porte-parole de British Cycling a déclaré à la BBC que la culture de l’équipe avait changé pour le mieux depuis que Varnish” avait soulevé ce que tout le monde reconnaît comme des préoccupations légitimes “. Le porte-parole a ajouté que la décision de contester l’affaire était basée sur l’avis de British Cycling. que sa relation avec les coureurs n’était pas celle d’un employeur-employé mais celle d’une organisation qui soutenait les athlètes. “Nous continuerons de représenter ce que nous croyons être le meilleur intérêt de chaque coureur actuellement soutenu par le système de haute performance, et de tous ceux de notre sport qui espère un jour participer à des Jeux olympiques ou paralympiques “, a déclaré le porte-parole. (Reportage de Simon Jennings à Bangalore; Édition par Peter Rutherford)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*