Alstom rachète la branche ferroviaire du canadien Bombardier


Des discussions étaient en cours depuis plusieurs semaines autour de cette vente.

Par Le Figaro avec Reuters

Bombardier dit vouloir se recentrer sur son activité d'aviation d'affaires et utiliser le produit de la cession pour accélérer son désendettement.
Bombardier dit vouloir se recentrer sur son activité d’aviation d’affaires et utiliser le produit de la cession pour accélérer son désendettement. Arnd Wiegmann / Reuters

Bombardier a annoncé lundi 17 février un accord en vue du rachat par Alstom de sa division Bombardier Transport, spécialisé dans la construction ferroviaire, pour une valeur d’entreprise de 8,2 milliards de dollars (7,45 milliards d’euros). Une information confirmée par le groupe français, également par voie de communiqué. Ce dernier a annoncé son intention d’acquérir la division ferroviaire de Bombardier pour un prix compris entre 5,8 et 6,2 milliards d’euros.

Le groupe canadien dit vouloir se recentrer sur son activité d’aviation d’affaires et utiliser le produit de la cession pour accélérer son désendettement. À l’issue de la transaction, qui doit être bouclée au premier semestre 2021 sous réserve du feu vert des autorités de régulation, la Caisse de dépôt et placement du Québec deviendra le principal actionnaire d’Alstom, ajoute Bombardier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*