L’énorme signe de confiance du Heat envers Bam Adebayo


Excellente surprise cette saison du côté de Miami, Bam Adebayo est en train de s’installer définitivement comme un pilier du présent et du futur du Heat. Il bénéficie en tout cas de la confiance de son club.

Quelle ascension de Bam Adebayo. Sélectionné en 14ème position de la draft 2017 par le Heat, il a commencé sa carrière tranquillement, proposant 6.9 points et 5.5 rebonds de moyenne dans un rôle de back-up de Hassan Whiteside. Bam a ensuite creusé son sillon, bénéficiant d’un temps de jeu plus conséquent au gré des bonnes performances et d’un certain scepticisme grandissant sur Whiteside : il passait en effet de 19.8 minutes de moyenne durant sa première année à 23.3 l’année suivante.

Vint ensuite l’été 2019, déjà un tournant dans la jeune carrière du joueur. Whiteside quittait le Heat, laissant un boulevard au natif de Newark vers le poste de pivot titulaire.

Et le garçon n’a pas déçu. En 54 matchs, il tourne à 15.8 points (57.9%), 10.4 rebonds et 4.9 passes décisives en moyenne par rencontre. De quoi lui permettre d’être sélectionné pour la première fois de sa carrière, et dès sa troisième saison, au All-Star Game, en compagnie du nouvel arrivant au Heat, lui aussi brillant cette année, Jimmy Butler.

Les deux hommes sont les piliers du Heat. Ils en sont les meilleurs joueurs. Mais si le talent et l’apport de l’arrière ne faisaient aucun doute, personne ne s’attendait à ce que Bam occupe une place aussi importante dans le jeu du Heat. Et pourtant.

Lire aussi | Le duo Westbrook/Harden marque déjà l’histoire des Rockets !

C’est bien simple, Bam Adebayo est la tour de contrôle du Heat. Il est la plaque tournante d’une équipe qui a remporté 35 de ses 54 matchs et se place à la quatrième place de la conférence Est. Son ascension est telle qu’il s’attire d’ores et déjà les louanges de Pat Riley, le boss suprême du Heat, qui lui offre une comparaison magnifique en même temps qu’un énorme gage de confiance :

Il est le Zo (Alonzo Mourning), il est le UD (Udonis Haslem), il est le Dwyane (Wade). Ces gars-là étaient des portes-étendards des valeurs du Heat. Bam est un de ces gars. Il est tout ce qu’il nous faut.

La confiance règne. Quand Riley en personne dit ça d’un joueur, c’est que celui-ci est VRAIMENT important. On peut donc s’attendre à une prolongation du joueur dans la franchise, qui va s’installer pour de bon en Floride. Ne plaçons pas la charrue avant les bœufs, mais Adebayo est possiblement un futur très grand du Heat.

Aujourd’hui, maintenant que sa stabilité est assurée, Adebayo veut aussi rendre meilleure la vie de sa mère. Elle qui a élevé seule son fils, qui travaillait en tant que caissière pour tenter du mieux qu’elle pouvait de subvenir aux besoin de son fils. Il veut faire pour elle ce qu’elle a fait pour lui. Une relation qui touche Erik Spoesltra, très proche de son joueur.

Sa relation avec sa mère est tellement belle. Je veux le meilleur pour eux.

Marylin Blount peut en tout cas être fière de son fils, qui est en train de tracer sa route vers une carrière de très haute volée. Le Heat tient en sa possession une pépite. Un futur possible Heat-Lifer, comme ses illustres aînés cités par Pat Riley.

Fort d’une saison de All-Star, Bam Adebayo sera bientôt récompensé par le Heat. Le club a entièrement confiance en son pivot pour attaquer l’avenir, et la prolongation de contrat sera bientôt dans les mains du pivot. À lui désormais d’écrire son histoire au sein de la franchise.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*