Olivier Véran, un spécialiste pour la Santé


PORTRAIT – Nommé ministre de la Santé à la faveur du départ pour les municipales d’Agnès Buzyn, le médecin Véran hérite d’un vaste ministère, couvrant les sujets médicaux et la protection sociale. Deux univers différents, mais qu’il connaît bien.

Olivier Véran.
Olivier Véran. Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro

Les patients de neurologie du CHU de Grenoble-La Tronche le connaissent bien. Et pour cause, Olivier Véran (39 ans) continue à assurer des consultations alors qu’il a été élu député LREM de l’Isère en 2017. «Il bosse comme tous ses collègues et prend même des astreintes, certains soirs, en rentrant chez lui avec le téléphone professionnel sur lui», raconte un médecin qui l’a côtoyé. Certes, son emploi du temps à l’hôpital a été allégé mais il n’en reste pas moins que ce cumul est rare!

Il est bouillonnant, plein d’énergie et passionné

Un des collègues d’Olivier Véran au gouvernement

Nommé ministre de la Santé à la faveur du départ pour les municipales d’Agnès Buzyn, le médecin Véran devrait cette fois raccrocher la blouse blanche pour se consacrer à 100 % à ses nouvelles fonctions. D’autant qu’il hérite d’un vaste ministère, couvrant les sujets médicaux et la protection sociale. Deux univers différents, mais qu’il connaît bien. Rapporteur général de la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale, il a suivi de près le financement de la Sécurité sociale. Il est un farouche

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 50% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ pendant 2 mois

annulable à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*