Porté par ses revanchards Germain et Benedetto, l’OM renverse Lille / Ligue 1 (J25)


Malmené une bonne heure par Lille, l’Olympique de Marseille a trouvé les ressources pour renverser la situation (1-2) et conforter sa deuxième place.

Ce choc entre Lille et l’Olympique de Marseille était une aubaine pour les deux formations après le revers de Rennes à Reims (1-0) : le LOSC avait la possibilité de grimper sur la troisième marche du podium, tandis que le dauphin du Paris Saint-Germain pouvait tout simplement conforter sa seconde place et prendre ses distances avec ses courtisans. C’est exactement ce qu’il a fait, au terme d’un scénario renversant (1-2), confirmant que sa force se situe dans ses vertus mentales.

L’OM malmené toute la première période

Sans Dimitri Payet, le pouvoir offensif de l’équipe de Villas-Boas est forcément réduit. Cela s’est vu. Car c’est bien le LOSC qui a fait la loi pendant une grande partie de ce match. Plus incisifs, plus conquérants au milieu, les hommes de Christophe Galtier ont eu les opportunités pour prendre les devants dès la première période. Steve Mandanda a même confirmé sa forme éblouissante en sortant deux arrêts de grande classe sur des tentatives d’Osimhen (4eme) et Rémy (15eme). Le Nigérian, meilleur buteur du club nordiste, a ensuite manqué de précision sur une autre opportunité franche avant la mi-temps (45eme+1).

Et l’OM dans tout cela ? Empruntés dans leur animation offensive, les coéquipiers de Valentin Rongier n’avaient pas eu grand-chose à se mettre sous la dent, si ce n’est une frappe à mi-distance de Morgan Sanson, sans réussite (19eme). Voir Lille débloquer la situation ne souffrait donc d’aucune contestation. Le club nordiste a enfin matérialisé ses bonnes intentions en trouvant l’ouverture au retour des vestiaires, d’un subtil piqué d’Osimhen après un appel en profondeur parfait (1-0, 51eme). Au pied du mur – et après un but de Rémy refusé pour hors-jeu (57eme) – les Marseillais ont alors entamé un autre match.

La revanche des bannis

Bouna Sarr a obtenu un penalty que Valentin Rongier a tiré mais l’ancien Nantais, moins heureux que Dimitri Payet dans cet exercice, a buté sur Mike Maignan (60eme). Cela ressemblait à un tournant. En apparence seulement. Car l’OM n’a pas lâché. Et le vrai tournant est survenu quelques minutes plus tard, sur un temps fort déterminant. Valère Germain a poussé Mandava à la faute en plaçant une tête piquée sur corner pour égaliser (1-1, 67eme). Et dans la foulée, le même Germain a distillé un centre parfait pour Dario Benedetto, buteur libérateur (1-2, 69eme).

Lille ne s’en est pas remis. C’est un scénario cruel pour le LOSC, qui n’a pas à rougir de sa prestation. Mais cette équipe de l’OM a de la moelle. Et quand son artiste n’est pas sur scène, ce sont ses bannis qui surgissent. Avec ce succès, Marseille compte désormais 11 points d’avance sur Rennes, et 12 sur Lille. Le contrat est rempli.

Voir aussi :
>>> Mbappé au-dessus des autres ? Comparaison avec 20 cracks de sa génération
>>> « Incroyable, énorme ! » Thiago Silva sous le charme d’Haaland

>>> Ce qu’il faut retenir du succès de Dortmund avant le choc contre le PSG

 



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*