Pourquoi le projet de Manchester City est en péril après la sanction de l’UEFA


Exclu de toutes compétitions européennes pour les deux prochaines années, Manchester City s’apprête à vivre un été très agité.

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Manchester City a été exclu de toutes compétitions européennes pour les deux prochaines années. Une sanction terrible annoncée par l’UEFA via un communiqué officiel. Soupçonné d’avoir violé les règles du fair-play financier, City a également écopé d’une amende conséquente de 30 millions d’euros. Si le club britannique a encore la possibilité de faire appel devant le TAS (tribunal arbitral du sport), cette décision met son projet en péril. Voici 3 conséquences directes de cette suspension.

1 – Pep Guardiola pourrait partir plus vite que prévu

Aussi singulière soit-elle, la philosophie de Pep Guardiola a fait passer Manchester City dans une autre dimension. Sous sa tutelle, les Light Blues ont empilé les trophées sur la scène domestique, à commencer par deux titres de Champion d’Angleterre (2018, 2019) au terme de deux saisons pleines. Une façon de rappeler, s’il le fallait, que la méthode Guardiola permet dépasse largement la question du style : elle permet de gagner. Or, l’Espagnol ne semble pas se faire d’illusion. Alors que Liverpool s’apprête à récupérer la couronne de son club, le méticuleux technicien a fait une sortie lourde de sens, cette semaine. « Si nous n’éliminons pas le Real Madrid, je serai viré, a-t-il lâché dans des propos accordés à Sky Sports. Le propriétaire ou le directeur sportif viendra me voir et me dira, ‘ce n’est pas suffisant, nous voulons la Ligue des Champions’. Et je lui répondrai ‘D’accord, merci, c’était un plaisir’ ». Le choc contre le Real Madrid prend une autre tournure.

2 – Manchester City aura du mal à garder ses joueurs les plus ambitieux

Si City ne compte pas de superstars dans son effectif, le club du Nord de l’Angleterre regorge d’éléments internationaux rodés au très haut niveau. Parmi ceux-ci, certains pourraient être tentés de plier bagage dès l’été prochain, d’autant que la saison actuelle marque un net recul pour le moment. On pense à Kevin De Bruyne, qui éclabousse l’Angleterre de sa classe, mais aussi à Raheem Sterling, plus grosse valeur marchande du club. S’il n’est pas non plus à exclure que le meilleur buteur Sergio Agüero soit en quête d’un dernier défi à son âge (31 ans), d’autres joueurs très en vue seront également prisés, à l’image de Bernardo Silva, Riyad Mahrez, Gabriel Jesus ou encore Leroy Sané (déjà annoncé sur le départ l’été dernier). L’été sera chaud.

3 – Sans C1, Manchester City perd son pouvoir d’attractivité pour recruter

Cette dernière donnée est évidemment liée aux deux premières. En cas de départs conséquents, Manchester City devra reconstruire son effectif dans ses grandes largeurs. Cette mission pourrait s’avérer très délicate pour de multiples raisons. Dans le collimateur de l’UEFA, le club anglais n’a plus de marge financièrement, déjà. Car outre son exclusion de compétitions européennes, City est également condamné à verser 30 millions d’euros. Certes pas insurmontable, cette ardoise noircira un peu plus un tableau déjà très sombre. Manchester City perd évidemment une grande partie de son pouvoir d’attractivité sans la Ligue des champions, compétition de club la plus prisée par les grandes stars. Enfin, le départ envisageable de Pep Guardiola – qui par sa simple présence était un appât – serait un ultime obstacle à la refonte d’une nouvelle équipe. Bref, le chantier sera immense.

Voir aussi :
>>> La relation Messi / Griezmann inquiète en Espagne

>>> Le Real Madrid ferait une croix sur Kylian Mbappé l’été prochain
>>> Le sélectionneur de l’Argentine en dit plus sur l’avenir de Messi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*