Thomas Tuchel (PSG) : « Aucun compte à régler avec le Borussia »


L’entraineur du PSG, Thomas Tuchel, assure qu’il aborde le rendez-vous de Ligue des Champions face au Borussia sans aucun esprit de revanche.

Mardi soir, en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, le PSG rend visite au Borussia Dortmund. Cette rencontre, très alléchante, devrait être particulière pour Thomas Tuchel, le coach de l’équipe francilienne. D’abord, parce qu’il se frottera au club qu’il a dirigé avant de débarquer dans la capitale française (2015-2017). Et aussi parce qu’il va certainement croiser Hans-Joachim Watzke, le dirigeant avec lequel il était entré en conflit et qui, de façon indirecte, avait provoqué son départ de la Ruhr. Ce contentieux pourrait amener l’entrainer parisien à vouloir prendre sa revanche. Mais, ce n’est pas du tout l’état d’esprit qui l’anime.

Tuchel ne veut « pas être au centre de l’histoire »

Dans un long entretien accordé à Welt am Sonntag, Tuchel a certifié qu’il ne pensait pas du tout à son cas personnel avant cette empoignade : « Ce match n’est pas une occasion pour régler ou aplanir quoi que ce soit. Me concernant, les choses ont déjà été réglées et traitées (avec le Borussia) ». S’il n’a pas dit s’il comptait serrer la main ou pas à ses anciens responsables, le coach du PSG a insisté en indiquant qu’il ne comptait « pas se mettre au centre de toute l’histoire ». Ce qui le préoccupe, c’est de « préparer correctement son équipe ». Et c’est ce qu’il avait d’ailleurs déclaré dès la fin du match face à Amiens (4-4) samedi soir.

Malgré la fin en eau de boudin qu’il a connue au Signal Iduna Park, Tuchel est très content de retourner à Dortmund. Pour lui, il s’agit ni plus ni moins d’une belle affiche continentale sur le terrain d’un grand d’Europe. Et il est impatient de vivre cette rencontre, et aussi de la gagner avec ses troupes. « Bien sûr, le BVB est un club de football exceptionnel. Mais maintenant, nous jouons contre lui avec le PSG, et nous abordons ce rendez-vous d’un point de vue totalement sportif », a-t-il conclu. Reste à connaitre à quel accueil il va avoir droit de la part des supporters des « Schwargelben ».

Voir aussi :
>>> Le PSG accroché à Amiens, est-ce vraiment inquiétant ?



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*