La WGA déclare que la crise de COVID-19 a «accru notre résolution» pour faire avancer les objectifs de négociation de la guilde pour un nouveau contrat de cinéma et de télévision – date limite


La WGA a déclaré à ses membres ce soir que la crise du COVID-19 “a accru notre détermination à faire avancer les objectifs de négociation” qu’elle entend poursuivre avec l’AMPTP de la direction pour un nouveau contrat de cinéma et de télévision. Dans un communiqué avec les membres, le comité de négociation de la guilde a cependant noté: «Nous n’avons pas encore eu de nouvelles de l’AMPTP sur nos propositions.»

Mercredi, la guilde a déclaré à l’Alliance of Motion Picture and Television Producers, qui représente les principaux studios et sociétés de production, qu’elle était «prête à accepter» la proposition de l’AMPTP de prolonger l’expiration du 1er mai du contrat actuel jusqu’au 30 juin. , et qu’il a proposé d’entamer des négociations par vidéoconférence et conférence téléphonique au cours de la semaine du 11 mai. Mais le directeur exécutif de WGA West, David Young, a déclaré à Crumpe un peu plus tôt dans la journée: «Il n’y a pas d’accord avec l’AMPTP en place, et vous pouvez me citer sur cette.”

Dans un message adressé à leurs membres ce soir, le comité de négociation de la WGA a déclaré que la guilde «fait face à de nombreux défis posés par la pandémie de COVID-19. Le plus important est peut-être la meilleure façon de renégocier notre accord de base minimum, qui doit expirer le 1er mai. La date prévue du 23 mars pour commencer à négocier avec l’AMPTP a dû être sabordée sur l’ordre de se réfugier à la maison. À la mi-mars, notre comité a commencé à se réunir pratiquement pour délibérer sur la meilleure façon d’aller de l’avant dans ces circonstances uniques et en évolution rapide.

«Nous avons maintenant déterminé que le meilleur plan d’action est de proposer de prolonger la date d’expiration du MBA jusqu’au 30 juin 2020. Mercredi, nous avons proposé cette extension à l’AMPTP, ainsi que des dates en mai pour échanger des propositions de négociation et entamer des négociations. La prolongation donnerait aux écrivains deux mois supplémentaires pour travailler sous les protections de l’accord actuel, et le temps pour le comité de finaliser nos propositions et de négocier par vidéoconférence avec l’AMPTP. Le 30 juin nous donnerait également dix semaines de plus pour mieux comprendre comment la pandémie et les politiques gouvernementales continueront d’avoir un impact sur les écrivains et l’industrie. »

La guilde a poursuivi en disant que «Même au milieu de ces circonstances sans précédent, notre comité reste déterminé à lutter pour les intérêts à court et à long terme des écrivains dans cette négociation. La crise a accru notre détermination à faire avancer les objectifs de négociation que nous avions déjà fixés, notamment en obtenant des contributions supplémentaires à nos régimes d’avantages sociaux et une rémunération équitable et des résidus pour le streaming.

«Sur une question connexe, la direction de la Guilde a entendu des membres préoccupés par la couverture continue des soins de santé pendant cette interruption. Par conséquent, dans le cadre de la préparation de la négociation, la Guilde a demandé aux administrateurs du Fonds de santé AMPTP de convenir avec nous d’adopter une extension de l’admissibilité aux participants au régime qui, autrement, perdraient leur couverture d’ici la fin de l’année. Les détails de toute prolongation seraient déterminés par les fiduciaires, qui sont 50% AMPTP et 50% WGA.

«Nous n’avons pas encore eu de nouvelles de l’AMPTP sur nos propositions.»



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*