Whyte ajoute l’ancien co-entraîneur de Lennox Lewis pour le match revanche de Povetkin


Dillian Whyte a apporté un changement à son équipe avant son match revanche le 6 mars avec Alexander Povetkin, qui sera diffusé en direct sur DAZN.

Harold «The Shadow» Knight, qui a déjà co-formé l’ancien champion incontesté des poids lourds Lennox Lewis, a été ajouté à l’équipe Whyte.

Knight a également combattu professionnellement de 1983 à 1988, obtenant une fiche de 19-1 (15 KO) au total et défiant sans succès Rocky Lockridge pour le titre IBF de 130 livres lors de son dernier combat, prenant sa retraite jeune pour des raisons médiales.

Whyte a déclaré à Sky Sports qu’il considérait Knight comme «une pièce très importante du puzzle, d’un point de vue technique et d’un point de vue d’expérience».

Knight lui-même avait ceci à dire:

«Ça va être difficile, croyez-le quand je vous le dis, Povetkin est un combattant très dur et intelligent et il veut y rester. C’est de là que cela vient à quel point vous le voulez, et les membres de l’équipe autour de vous, pour voir à quel point nous sommes bons à mettre ces ingrédients dans Dillian pour le ramener à ce classement n ° 1 (avec le WBC). »

Knight a déjà fait partie de situations comme celle-ci, après avoir fait partie de l’équipe de Lewis lors de victoires contre Oliver McCall et Hasim Rahman.

Whyte (27-2, 18 KO) sera toujours le favori des paris ici, malgré que Povetkin (36-2-1, 25 KO) l’ait assommé en août dernier. Il y a vraiment la croyance générale là-bas que Povetkin, qui a maintenant 41 ans, a décroché un demi-coup miracle; il avait baissé deux fois au quatrième tour avant de rendre Whyte stupide au cinquième, et le sentiment est que sans Whyte devenir un peu trop agressif, cela n’arrivera tout simplement pas.

Mais là encore, c’est peut-être comme ça. Ce n’est pas comme si Whyte n’avait jamais été abandonné ou secoué avant cela, et il n’a jamais vraiment été un sorcier défensif. Et Dillian parle d’être à nouveau agressif pour le match revanche. Povetkin a traversé un combat prétendument difficile avec COVID depuis le premier combat, hospitalisé avec le virus, et c’est un vieux combattant, mais il est rusé, il est résilient et il peut craquer. Il est toujours dangereux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*