Bordeaux au bord du gouffre après le retrait de King Street


Le fond d’investissement américain King Street ne souhaite “plus soutenir et financer ses besoins actuels et futurs » des Girondins de Bordeaux. Une décision terrible, qui place le club sous la protection du Tribunal de commerce.

Place historique du football français, Bordeaux est à la dérive. Le club aquitain a été lâché par le groupe King Street, propriétaire depuis 2019 après le rachat des parts de GACP. Les Girondins de Bordeaux sont directement placés sous la protection du Tribunal de commerce.

King Street « ne souhaite plus soutenir le Club et financer ses besoins actuels et futurs »

« Le contexte économique lié à la pandémie de la Covid-19 et au retrait de Mediapro a provoqué une baisse sans précédent des recettes des clubs de football français« , peut-on lire dans le communiqué de King Street. « Ces évènements s’ajoutent aux conséquences financières ayant déjà durement touché les clubs la saison dernière en raison de l’arrêt du Championnat et de la perte des revenus qui en a découlé. Alors que le FC Girondins de Bordeaux est fortement impacté, King Street, son actionnaire, après avoir investi 46 M€ dans le Club depuis son rachat, a fait savoir qu’il ne souhaite plus soutenir le Club et financer ses besoins actuels et futurs ».

« Ces circonstances ont conduit le Président à protéger le Club en le plaçant sous la protection du Tribunal de Commerce de Bordeaux. Un mandataire ad hoc a été nommé, il sera chargé d’assister le FC Girondins de Bordeaux dans sa recherche d’une solution durable », conclut le communiqué officiel publié sur les supports digitaux du club.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*