L’OL s’impose au bout du suspense / Coupe de France (8e de finale)


Bousculé jusqu’aux tirs aux buts, l’OL s’est difficilement qualifié sur la pelouse du Red Star mais disputera bien les quarts de finale de Coupe de France.

Le scénario aura été incroyable au Stade Bauer. L’actuel 6e de National est parvenu à tenir tête au 4e de Ligue 1  jusqu’à la séance de tirs aux buts. Julian Pollersbeck, le portier lyonnais, s’est notamment illustré en arrêtant un penalty décisif et permettre à l’OL de se qualifier au prochain tour. 

Lyon avait les cartes en main 

Pourtant, l’OL avait bien débuté. Peu entreprenants dans le début de la rencontre, les Lyonnais ont réussi à ouvrir le score sur une malheureuse erreur défensive de la défense du Red Star. Alors que le gardien a raté complètement sa relance au pied, Thiago Mendes a pu intercepté pour servir Lucas Paqueta, qui a inscrit le premier but d’un plat du gauche (28e).

Cet OL remanié a eu du mal à se créer des occasions dans cette première mi-temps, mais à force de forcer vers les cages adverses, Lyon est parvenu à creuser l’écart juste avant la pause. Sur une nouvelle erreur de la défense parisienne, Paqueta transmet à Memphis, qui n’avait plus qu’à conclure à bout portant (45e).

Le Red Star n’a rien lâché 

Alors qu’on pouvait penser que le plus dur était fait pour les hommes de Rudi Garcia, la fin de match a tourné au calvaire. Si les Lyonnais ont manqué à plusieurs reprises la balle de 3-0, la première occasion du Red Star a été la bonne puisque Ba a conclu Pollersbeck d’un joli plat du pied. 

Il aura ensuite fallu un éclair de génie de la part de Roye (74e), qui a trouvé la lucarne de Pollersbeck pour permettre au club parisien de jubiler devant ses supporters, présents depuis leur balcon.

La fin de match aura été tendue, mais le Red Star n’a rien lâché et est parvenu à pousser jusqu’à la séance de tirs aux buts, remportée par l’OL grâce à un dernier tir converti par Toko Ekambi, qui prive donc les Parisiens d’une place en quarts de finale de Coupe de France. Le Red Star peut même avoir quelques regrets…

Lire aussi : Red Star vs Olympique Lyonnais



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*