Paris, ça donne le tournis / Ligue 1 (J33)


Au terme d’une fin de rencontre folle, le PSG s’est imposé à domicile ce dimanche face à Saint-Etienne (3-2, 33e journée). Kylian Mbappé a brillé.

Que ce fut dur ! Cinq jours après avoir éliminé le Bayern Munich en quarts de finale de Ligue des champions, le Paris Saint-Germain a eu toutes les peines du monde à s’imposer chez lui ce dimanche, face à Saint-Etienne (3-2). Grâce à ces trois points arrachés in extremis face aux Verts, les hommes de Mauricio Pochettino reviennent à une unité du leader lillois. Auteur d’un doublé, Kylian Mbappé a été une fois encore le grand bonhomme côté parisien.

Après Monaco et Nantes, Saint-Etienne a bien failli être la troisième équipe à faire tomber le Paris Saint-Germain cette saison après un match de Ligue des champions. Et les protégés de Claude Puel ne sont pas passés loin de ce petit exploit, eux qui ont ouvert la marque avant une fin de rencontre complètement folle avec cinq buts inscrits en un gros quart d’heure. Un spectacle de choix et deux équipes qui sont passées par toutes les émotions.

 

Pourtant la première période avait été bien terne avec deux petites frappes cadrées (une de chaque côté) en tout et pour tout. Certes le Paris Saint-Germain avait tenu la balle (68% de possession), mais pas de quoi inquiéter Étienne Green et sa défense. Toujours nul et vierge au retour des vestiaires, le score a mis un sacré bout de temps à évoluer et c’est Denis Bouanga qui a allumé la mèche en ouvrant la marque pour les Verts, suite centre d’un Miguel Trauco lâché dès le départ par Angel Di Maria (0-1, 78e).

Mbappé renverse tout

Contents les Stéphanois ? Oui, mais pas pour longtemps puisque sur le coup d’envoi parisien, Kylian Mbappé a tout de suite égalisé (1-1, 79e). Et la pépite tricolore a doublé la marque sur un penalty obtenu par ses proposes soins (2-1, 87e). Le PSG devant, la messe semblait dite. Mais c’était sans compter sur l’énorme boulette de Sergio Rico. Le remplaçant de Keylor Navas détournait une frappe de Denis Bouanga directement sur Romain Hamouma. Deux-partout (90e+2).

Icardi, retour gagnant

Fin des hostilités ? Toujours pas puisque le Paris Saint-Germain, dans un dernier sursaut et après un poteau trouvé par Di Maria (90e+4), a fini par inscrire le but de la victoire sur une tête rageuse du revenant Mauro Icardi (3-2, 90e+6). Presque comme s’ils avaient été sacrés champions ce dimanche, les Parisiens pouvaient hurler leur joie et lever les bras au ciel au coup de sifflet final. Ils restent en course pour le titre et reviennent à un point du leader lillois.

A lire aussi : >>> Pierre Ménès – Stéphane Guy, RMC en version Canal



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*