Bouthier et Goosen costauds, Paillaugue en métronome

[ad_1]

Après la victoire des Héraultais sur les Tigres anglais en finale de la Challenge Cup (18-17), retrouvez les notes attribuées par notre envoyé spécial à Twickenham.

Montpellier l’a fait ! Au terme d’une saison chaotique où il a longtemps flirté avec le maintien en Top 14, le MHR a remporté la deuxième Challenge Cup de son histoire après celle de 2016, en dominant les Anglais de Leicester à Twickenham (18-17). Comme lors de ses dernières sorties, le club héraultais a été très solide en défense et plusieurs joueurs se sont mis en évidence.

L’arrière international Anthony Bouthier (7), désormais deuxième dans la hiérarchie du numéro 15 derrière Brice Dulin, s’est mis en évidence, même s’il a connu un peu de déchet. Il a quelques fois été mis en difficulté sur certaines chandelles, il a parfois dévissé ses coups de pieds. Mais globalement il a tenu son rang et permis à Montpellier de rivaliser dans le «ping-pong rugby» souvent proposé par les Anglais. C’est sur un de ses coups de pied à suivre que Vincent Rattez (5,5) a déverrouillé la situation pour le MHR, en marquant au nez et à la barbe de son vis-à-vis Moroni (13e). Il décale ensuite Johan Goosen

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Déjà abonné ?
Connectez-vous

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*