La décla de McCourt qui faut hurler


Les récents propos très ambitieux du propriétaire de l’OM ne plaisent pas à tout le monde.

Le célèbre agent Jean-Pierre Bernès s’attaque frontalement à Frank McCourt, qu’il accuse de démagogie dans les colonnes de France Football. Pour Bernès, le président de l’OM sait caresser les supporters dans le sens du poil, mais exagère un peu dans cet exercice, l’accusant de tromper les attentes du peuple marseillais avec de fausses promesses, comme quand le cacique américain promet la Ligue des Champions dans les deux ans.

McCourt du foutage de gueule pour les supporters ?

« Marseille est la capitale du football en France, c’est la ville la plus passionnée par le foot. Là-bas, l’OM y est une institution. Les gens ont besoin d’aimer ce club. Des résultats sont attendus, le terrain est important, la compétition sportive. Il y a aussi ce besoin de vibrer, de prendre du plaisir. C’est un public de passionnés, très exigeant, mais aussi de connaisseurs, il ne faut pas l’oublier. On ne peut pas tromper le public marseillais, lui dire que vous avez recruté un grand joueur si ce n’en est pas un. Il y en a eu beaucoup, il sait ce que c’est. Au bout d’un quart d’heure, il sait… Il faut retrouver des grands joueurs. Cette pénurie de grands joueurs, les Marseillais en souffrent un peu. Ce club a toujours eu besoin de têtes d’affiches. Mais c’est sûr qu’ils ont un coût, la compétition économique est importante et on ne peut pas dépenser l’argent qu’on n’a pas. Alors il faut être clair avec ce public marseillais, ne pas le tromper, lui dire on va gagner la Champions League dans les deux ans, être sincère avec lui car il est une force positive, pas négative », tonne-t-il.

Bernès préfère voir un discours centré sur la présence en Champions League, plutôt qu’une éventuelle victoire chimérique : « Ce public est conscient de la valeur d’une équipe et de l’écart qui existe aujourd’hui avec Paris, par exemple, au niveau des budgets, de tout. Mais aujourd’hui, il y a une vraie compétition sportive devant. Et Paris, dans une saison de L1, vous ne les rencontrez que deux fois. Alors tout le reste du Championnat, si vous travaillez bien, vous pouvez battre pas mal d’équipes. Ce n’est pas l’OM devrait être, c’est l’OM doit être dans les équipes de tête. Il est impensable que ce club ne soit pas tous les ans à la bataille pour les places de Champions League », a livré dans France Football un Jean-Pierre Bernès désabusé par le classement actuel de l’OM.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*