Les éliminatoires (encore) reportées en Afrique


La Confédération africaine de football va annoncer un nouveau report des éliminatoires du Mondial 2022. Explications.

La Confédération africaine de football s’apprête à réajuster une nouvelle fois le calendrier des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022. Programmées en juin prochain, les deux premières journées de la phase de groupes vont être reportées au mois de septembre. La décision est acquise. Football365 Afrique a appris mardi soir que plusieurs Fédérations planchaient déjà sur des matchs amicaux pour la fenêtre FIFA du mois de juin, qui aurait dû voir débuter les dix poules éliminatoires.

Le nouveau calendrier s’établirait comme suit : les deux premières journées auraient lieu en septembre, les deux suivantes en octobre, enfin les deux dernières en novembre. Quant aux barrages, ils se dérouleraient en mars 2022, quelques semaines après la CAN qu’accueillera le Cameroun en début d’année.

Un vaste audit des stades

Pourquoi ce nouveau « glissement » du calendrier, alors que le premier tour s’était joué en septembre 2019, et que la phase de poules devait initialement débuter en octobre… 2020 ? La raison est à chercher dans les nombreuses suspensions de terrains prononcées par la CAF après un vaste audit des enceintes sportives sur le continent. Une vingtaine de pays, et non des moindres (Sénégal – en photo le stade Léopold Sédar Senghor, suspendu – et Mali en tête), se retrouvent à ce jour privés de la possibilité de recevoir sur leurs terres.

De quoi justifier ce nouveau délai, susceptible de servir à une mise aux normes des stades incriminés. Reste juste à savoir quand la CAF annoncera officiellement la décision. « Le comité d’urgence a validé lundi la décision, nous attendons la validation du comité exécutif (sa prochaine réunion est fixée au 15 mai, ndlr) », indiquait mardi un président de Fédération, cité par l’AFP.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*