Vito-Alldritt-Gourdon, le moteur à explosion de La Rochelle

[ad_1]

Complémentaire et décisive, la troisième ligne rochelaise est l’une des grandes forces des Maritimes opposés dimanche au Leinster en demi-finale de la Champions Cup.

Patiemment, le Stade Rochelais s’est installé ces dernières saisons comme l’un des clubs phares du Top 14. Une maturation lente, réfléchie, qui a permis au club maritime de se hisser deux fois dans le dernier carré du Top 14 (en 2017 et 2019) et de rivaliser désormais avec les grosses écuries de France. Mais également d’Europe. Finalistes malheureux de la petite Coupe d’Europe en 2019 (défaite contre Clermont 36-16), les Rochelais disputent ce dimanche (16h) la première demi-finale de Champions Cup de leur histoire face à la machine irlandaise du Leinster, quatre couronnes continentales dans l’armoire à trophée.

Mais pas de complexes du côté de La Rochelle, qui a de nombreuses armes à faire valoir, notamment une brillante troisième ligne habituellement composée de Victor Vito, Grégory Alldritt et Kévin Gourdon. Trois internationaux reconnus et impressionnants en quarts de finale contre Sale (45-21). Si, pour des raisons stratégiques, le staff rochelais a cette fois consigné Gourdon sur le

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Déjà abonné ?
Connectez-vous

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*