comme le bon vin, Messi vieillit bien


DÉCRYPTAGE – A 34 ans, le sextuple Ballon d’or reste un joueur de classe mondiale et un atout de poids pour le PSG dans sa quête du Graal européen.

Avec Léo Messi, le PSG a réalisé un superbe coup en matière d’image, de marketing. On en oublierait presque l’aspect sportif. Sauf qu’à 34 ans, la «Pulga» n’arrive pas sur les bords de la Seine en préretraite. «J’ai le même enthousiasme que lorsque j’étais enfant», promet-il, ne manquant pas de rappeler qu’il «rêve «de soulever la Ligue des champions une nouvelle fois». Le cas échéant, ce serait sa cinquième.

Ça tombe bien, c’est aussi le rêve du PSG, finaliste en 2020 et demi-finaliste la saison passée. Et avec Messi, Mauricio Pochettino dispose d’un atout de plus. Un atout de poids. «Ce genre de personnage, d’animal de compétition, ne vieillit pas : ils murissent», analyse Omar Da Fonseca, consultant beIN SPORTS. «Il y a des changements physiques évidemment. Mais ils gardent leurs principales caractéristiques. Messi est un joueur qui a un centre de gravité bas et une conduite de balle dans une cadence très serrée. Avant, il le faisait sur une dizaine de mètres et 30 fois par match.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*