La coach allemande de pentathlon renvoyée pour avoir frappé le cheval qui refusait les obstacles

[ad_1]

L’entraîneur d’Annika Schleu a donné un coup de poing au cheval peu coopérant de son athlète lors de l’épreuve de saut d’obstacles du pentathlon vendredi.

Annika Schleu a fait le tour de la toile vendredi dans une scène aussi cocasse que triste. Durant l’épreuve de saut d’obstacles du pentathlon moderne, l’athlète a bataillé sur un cheval qui refusait de sauter, alors qu’elle était en tête du classement général. Les larmes aux yeux, l’Allemande a vite compris que le titre olympique s’était envolé.

Schleu, qui se débattait avec sa monture nommée Saint Boy, recevait l’ordre par la coach de pentathlon allemande Kim Raisner de «bien frapper» le cheval récalcitrant (vidéo du tweet). Une consigne qu’elle a appliquée à la lettre, donnant lieu à une scène qui a agacé les associations de protections des animaux, comme Peta en Allemagne. Mais cette maltraitance ne s’est pas arrêtée là. Après le forfait de son athlète, Kim Raisner a assené un coup de poing sur le flanc gauche de Saint Boy. Un geste qui n’est évidemment pas passé inaperçu et qui a entraîné son exclusion des Jeux olympiques.

En effet, selon le règlement du pentathlon moderne, il est interdit de toucher l’animal. Le comité exécutif de l’Union Internationale du Pentathlon Moderne a adressé un «carton noir» à l’entraîneur de l’équipe d’Allemagne, précisant qu’il a «examiné des séquences vidéo montrant Mme Raisner semblant frapper le cheval Saint Boy, monté par Annika Schleu, avec son poing pendant la discipline d’équitation du pentathlon moderne féminin».

L’ancienne pentathlonienne moderne qui a participé aux JO d’Athènes en 2004 sera donc absente des épreuves masculines de pentathlon de ce samedi, tout comme le cheval à l’origine de cette affaire, qui ne fait pas partie des montures retenues.

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*