Le gros tacle de Payet à Villas-Boas

[ad_1]

Le milieu olympien Dimitri Payet a indiqué être plus heureux avec Jorge Sampaoli qu’il ne l’était avec André Villas-Boas.

Cette saison, sous les couleurs de l’OM, Dimitri Payet est en train de revivre. Au regard de son rendement offensif et aussi de la forme physique qu’il affiche, le Réunionnais connait même une seconde jeunesse. Une métamorphose à laquelle Jorge Sampaoli, le coach de l’équipe, n’est pas étranger.

L’ailier marseillais vient de faire savoir que l’entraineur argentin l’a mis dans les meilleures prédispositions pour qu’il puisse de nouveau s’exprimer comme il sait le faire. « On s’est parlé une fois et on n’a pas besoin de le faire, a-t-il déclaré dans un entretien à L’Equipe. Il m’a juste demande d’être moi-même et d’être heureux. J’ai l’impression qu’il me connaissait déjà en disant cela ».

« C’est vrai que j’ai un caractère fort »

A travers ce compliment envers son coach actuel, Payet adresse indirectement un tacle déguisé envers le précédent, en la personne d’André Villas-Boas. L’ancien international ne semble d’ailleurs pas regretter la manière dont l’histoire s’est terminée avec le Portugais : « Il y a eu des accords, c’est arrivé avant et ça arrivera avec d’autres entraineurs (…) Il faut savoir me prendre, je ne suis pas quelqu’un de facile, même si j’ai l’impression qu’avec le temps je m’adoucis. Mais c’est vrai que j’ai un caractère assez fort et ça a pu se tendre à certains moments ».

Payet fait notamment référence à la fois où il a provoqué AVB à travers une célébration de but à Montpellier. Une réaction qu’il assume totalement : « C’est de bonne guerre. Il a voulu me piquer et je lui ai répondu. Ça fait partie du jeu ».

A voir aussi :
>>> L’étrange sortie de Riolo sur Sampaoli

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*