Riot aurait permis à G2, Cloud9 de s’entendre pour bloquer le transfert de Perkz vers Fnatic


Riot Games aurait autorisé l’accord de rachat entre G2 Esports et Cloud9 à avoir une clause provisoire empêchant Perkz de passer à Fnatic, et réexamine maintenant les règles entourant la clause.

Dot Esports a obtenu une copie de l’accord de rachat de Luka ‘Perkz’ Perković en 2020, qui indiquerait une clause selon laquelle C9 ne pourrait pas vendre le Croate au rival de longue date de G2, Fnatic, LEC.

Plus précisément, le rapport indique que Cloud9 ne pourrait pas vendre Perkz à Fnatic pour une durée de trois ans. Le contrat de Perkz avec C9 serait d’un peu moins de 9 millions de dollars sur une période de trois ans.

La branche LCS de Riot a approuvé l’accord après que toutes les parties l’aient signé en novembre 2020, a déclaré Dot. Fnatic s’est plaint auprès du bureau LEC local de Riot avant de porter l’affaire devant le département mondial des sports électroniques.

Riot n’a pas immédiatement répondu à la demande de commentaire de Crumpe.

Cloud 9

L’accord de rachat de Perkz à signer avec C9 aurait inclus une clause l’empêchant d’être vendu à Fnatic.

Un an après le début du contrat C9 de Perkz, le joueur de 23 ans est censé revenir au LEC et devrait signer avec Team Vitality avec la star de la voie Barney ‘Alphari’ Morris.

Riot n’a pas trouvé de problème avec la clause anti-rivale dans l’accord de rachat entre G2 Esports et Cloud9 car cela “n’affectait pas les options de l’équipe de la star mid laner pour la saison 2022”, selon Dot.

Riot n’autoriserait plus de clauses de non-concurrence similaires dans les futurs accords.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*