Macron décore les médaillés de Pékin et soutient PACA pour de futurs JO d’hiver


Les territoires des Alpes du Sud se sont dits intéressés par l’organisation des Jeux olympiques d’hiver en 2034 ou 2038.

Emmanuel Macron a salué mardi «l’épopée» des médaillés olympiques et paralympiques de Pékin en les décorant et en a profité pour marquer son soutien à la candidature de la région PACA pour de futurs JO d’hiver.

«Aujourd’hui, cher Christian, plusieurs collectivités dont la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur envisagent de postuler à l’accueil des JO d’hiver en 2034, évidemment je vous dis tout mon soutien», a-t-il lancé à l’adresse du maire de Nice Christian Estrosi, rallié au macronisme, et présent à la remise de légion d’honneur des médaillés olympiques et paralympiques à l’Élysée.

Les territoires des Alpes du Sud s’étaient dits intéressés en janvier par l’organisation des Jeux olympiques d’hiver en 2034 ou 2038, selon le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur Renaud Muselier. La région voisine Auvergne-Rhône-Alpes, présidée par Laurent Wauquiez (LR) envisage elle aussi de se porter candidate à l’organisation de JO d’hiver, ceux de 2030.

Malgré les gradins presque vides, tout le pays était derrière vous.

Emmanuel Macron aux athlètes

Comme en septembre 2021 après les JO de Tokyo, le président de la République, candidat à sa réélection, a passé en revue tous les exploits des Bleus lors des Jeux de Pékin, fortement marqués par la pandémie. Il a salué leur «épopée». «Malgré les gradins presque vides, tout le pays était derrière vous», a-t-il lancé, au sortir d’un entretien téléphonique avec le président russe Vladimir Poutine. S’adressant au biathlète Quentin Fillon-Maillet, quintuple champion olympique, il a lancé: «oui, il y a une vie après Martin Fourcade et en disant cela, je salue sa brillante entrée au CIO».

Il a aussi salué le «pas de deux maîtrisé jusqu’au bout des lames» des patineurs Guillaume Cizeron et Gabrielle Papadakis, devant un parterre de sportifs et d’acteurs du sport français, comme Tony Estanguet président du comité d’organisation des JO de Paris. Il a redit «l’importance» d’une France «nation sportive» en vue des JO de Paris qui se tiendront dans un peu plus de deux ans.

En arrivant, le champion olympique de danse sur glace Guillaume Cizeron a expliqué que c’était un «grand honneur» de venir à l’Élysée et Gabriella Papadakis a répété que le couple de danseurs allait «prendre le temps» pour décider de la suite. «Quand on arrive là et qu’on est reçu par le président et les ministres, c’est qu’on a fait le job!», a commenté de son côté le paraskieur Arthur Bauchet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*