Le propriétaire de l’immeuble Al-Ashraf Khalil inculpé dans l’incendie qui a tué un pompier

[ad_1]

PHILADELPHIE – Le propriétaire d’un immeuble de Philadelphie qui a pris feu et s’est effondré ce mois-ci, tuant un pompier de la ville et blessant cinq autres personnes, a été accusé d’avoir mis le feu, ont annoncé mardi les autorités.

Al-Ashraf Khalil, 28 ans, a également menti aux autorités enquêtant sur l’incendie du 18 juin et s’est ensuite envolé des États-Unis vers la Jordanie après avoir déclaré aux enquêteurs qu’il n’avait aucun projet de voyage, ont déclaré des responsables. Cependant, il s’est vu refuser l’entrée en Jordanie et a été arrêté vendredi dans un aéroport de New York. Les autorités ont déclaré avoir utilisé des menottes portant les initiales du pompier décédé.

L’avocat de Khalil, R. Emmett Madden, a déclaré au Philadelphia Inquirer que son client n’avait joué aucun rôle dans l’allumage de l’incendie, ajoutant qu ‘«il a et continuera d’aider pleinement à cette enquête en cours».

L’incendie a tué le lieutenant Sean Williamson, 51 ans, qui a été piégé dans les décombres et déclaré mort sur les lieux. Ses obsèques ont eu lieu lundi.

Khalil et une autre personne – qui n’a pas été identifiée et qui est toujours en liberté – sont entrés par les portes du sous-sol du restaurant et ont allumé un incendie dans la cuisine, ont indiqué les autorités, citant des images de surveillance extérieures. On voit de la fumée sortir du bâtiment peu de temps après.

Khalil portait un pantalon de survêtement rayé distinctif et des diapositives en noir et blanc lorsqu’il est entré dans le bâtiment, puis à nouveau lorsqu’il est revenu sur les lieux, ont indiqué les autorités. Khalil aurait dit aux enquêteurs sur les lieux qu’il se trouvait à son domicile de Philadelphie lorsqu’il a reçu un appel d’un locataire dans les appartements qu’il louait au-dessus de la pizzeria, mais les responsables ont déclaré qu’ils avaient déterminé qu’il avait effectivement pris cet appel à quelques pâtés de maisons de la scène. .

Les responsables ont déclaré que huit personnes avaient été évacuées en toute sécurité des appartements à l’étage et que l’incendie avait été maîtrisé en une heure. Mais le bâtiment s’est effondré peu de temps après et a piégé Williamson à l’intérieur.

Les autorités ont déclaré mardi que s’il était reconnu coupable, Khalil pourrait être condamné à mort.



[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*